Web services Dépêches Linux

LinuxFr.org - Dépêches

Publié le 18.07.2018 à 15:22

Appel à conférence et à stand pour le Paris Open Source Summit 2018 #OSSParis18

Le Paris Open Source Summit (POSS) revient pour sa 4e édition les 5 et 6 décembre prochains, toujours aux Docks de Paris, Porte de la Chapelle. Et en cette torpeur estivale, deux appels viennent d’être lancés :

  • l’Appel à Conférence (ou CFP, Call For Paper, pour les anglophones) ouvert jusqu’au 31 août 2018. Tous les sujets sont ouverts, mais consultez quand même la plate-forme de soumission, c'est plus sûr !
  • l’Appel à Stand pour les associations du libre afin de reformer notre sympathique tout autant qu’éphémère village du Libre, ouvert jusqu’au 30 septembre. Si vous êtes une entreprise avec des sous, contactez les organisateurs directement.

Visuel CFP POSS 2018

En effet le POSS, qui se veut le premier événement européen sur l’Open Source, le Libre et le numérique ouvert, est à la fois une grande partie exposition, dans laquelle nous retrouverons toutes les entreprises du secteur ainsi que le village des associations, mais aussi un grand cycle de conférences sur les deux jours. L’équipe programme est présidée cette année par Pierre Baudracco qui rempile pour une seconde année, épaulé par une équipe renouvelée et organisée selon les 3+1 thématiques de cette édition :

  • Caroline Corbal en tant que VP Écosystème ;
  • Stéphane Vincent en tant que V.P. Tech ;
  • Laurent Marie en tant que V.P. Solutions ;
  • Patrick Kouassi en tant que V.P. International.

Dîtes stop à la procrastination et répondez au plus tôt !

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 18.07.2018 à 12:30

PiaLab version 1.2, l'accompagnement dans le RGPD

Dans le cadre du RGPD, la CNIL fournit un outil open source nommé PIA pour faciliter et accompagner la conduite d’une analyse d’impact relative à la protection des données. En simplifiant beaucoup, ces analyses d’impact sont à réaliser lorsque l’on exécute des traitements sur des données à caractère personnel afin d’évaluer les risques que ces traitements peuvent provoquer.

PiaLab, un projet issu d’une divergence (« fork ») du code source de PIA de la CNIL, revisité au point qu’il finit par ne ressembler à son parent que visuellement, est sorti en version 1.2. Après une première version 1.0 sortie il y a un mois, la divergence avec PIA de la CNIL se fait maintenant largement ressentir : l’infrastructure (back‐end) est sous Symfony 4, la partie frontale (« front‐end ») a fait l’objet d’une migration sous Angular 5.2 et réécrit à 75 %, des tests automatisés ont été ajoutés… Le projet n’attend plus que de voir la CNIL fusionner le code de PiaLab dans PIA… Qui sait ?

PiaLab en version 1.2 (et en particulier par rapport à PIA), c’est une gestion de profils utilisateurs (DPD, responsable de traitement, etc.), une implémentation des flux de travaux (« workflow ») PIA / ISO 29134, l’utilisation de modèles de traitement pour faciliter le démarrage de la mise en conformité, l’intégration de fonctionnalités spécifiques multi‐structures ou de DPD externalisés‐mutualisés, la cartographie des traitements et leur organisation par catégorie d’activités de traitement.

En bref, si PiaLab atteint son but, il deviendra l’outil indispensable de votre DPD, dès que vous en mesurerez les potentiels. Structuration de la mise en conformité alignée sur les recommandations CNIL, robustesse, souplesse, évolutions régulières, couverture fonctionnelle qui avance par secteur en allant au fond de chaque question, une feuille de route lisible… Pour le vérifier, une seule solution : essayez PiaLab !

Pour rappel, PiaLab est un logiciel fonctionnant avec un frontal Web GNU/GPL sous Angular 5.3 et une partie serveur GNU/AGPL reposant sur le cadriciel Symfony 4.

Pour soutenir le projet, rejoignez l’équipe de développeurs sur GitHub (compétences recherchées : experts en processus qualité, graphistes, développeurs, juristes, communicants, membres du projet PIA de la CNIL…) ou achetez les services de la société du même nom !

Si PiaLab est un projet divergent de PIA de la CNIL, c’est parce que :

  1. la partie serveur était trop succincte et trop difficile à faire évoluer fortement par l’équipe de PiaLab ;
  2. le frontal Web demandait une réécriture importante pour arriver à une qualité au niveau de nos exigences ;
  3. la CNIL (ou plutôt le Labo d’Innovations Numériques de la CNIL) ne répondait pas à nos sollicitations et nos demandes de fusion Git, et c’est elle qui dirige le projet PIA, donc nous étions bloqués.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 18.07.2018 à 07:56

PrimTux3 est disponible pour RaspBerry Pi 3B+

L’équipe de PrimTux annonce la sortie de PrimTux3 pour Raspberry Pi. Bâtie sur Raspbian Stretch, cette distribution GNU/Linux pour l’école primaire est compatible avec le dernier modèle de Raspberry Pi, le 3B+, ce qui n’était pas le cas de Raspbian Jessie sur laquelle est bâtie la PrimTux2. Depuis PrimTux2 pour Raspberry Pi, de nombreuses améliorations ont été apportées. Plusieurs applications ont été compilées pour ARM par l’équipe PrimTux et sont maintenant présentes dans la distribution : Le Terrier suite arithmétique, tierce, cibler, aller, imageo, ainsi que TBO, Openboard et Dr. Géo. La construction de cette PrimTux3 pour Raspberry Pi s’appuie sur les sources de PrimTux3 pour PC et, à la différence de cette dernière, inclut l’uniformisation des bureaux des quatre sessions ainsi que les fonds d’écran de Mothsart.

PrimTux3-Rpi

L’équipe PrimTux a également développé un outil permettant de faire une image disque de son système sur un périphérique externe. Cela permettra de le sauvegarder et de le réinstaller sur une autre carte mémoire en cas de défaillance, les cartes SD ayant une durée de vie limitée.

PrimTux3-Rpi-menu

À également été inclus l’outil log2ram qui permet de préserver la durée de vie de la carte SD en limitant les écritures des fichiers journaux (logs). Ces écritures se font dans la mémoire vive et l’écriture sur la carte SD n’intervient que toutes les heures.

Comme pour la PrimTux2 pour RPi, cette version ne permet pas d’installer les logiciels complémentaires, pour lesquels il reste encore le travail d’adaptation à effectuer. Pour les plus aguerris, il est possible de construire soi‐même une PrimTux3 pour sa Raspberry Pi grâce à un script.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 17.07.2018 à 14:41

20 ans de LinuxFr.org : entretiens avec les visiteurs (3)

Le 28 juin 2018, le site LinuxFr.org fêtait ses vingt ans. L’équipe du site a réalisé des entretiens par courriel avec des visiteurs (et contributeurs) réguliers du site. Les réponses sont publiées par lot de cinq répondants et, dans ce nouveau lot (Spack, Nicolas Boulay, Ecran Plat, Nils Ratusznik et djibb), les répondants avaient déjà été interviewés pour les treize ans du site.

Les questions de chaque entretien sont les suivantes :

  • Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?
  • Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?
  • Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?
  • Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?
  • Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?
  • Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?
  • Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?
  • Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?
  • Autre chose à rajouter ?

Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?

Spack (compte ouvert en 2003, cf. entretien précédent) : Je fréquente un peu moins le site, car l’offre en contenus a beaucoup augmenté ces dernières années et cela avec une bonne qualité, ce qui fait un peu d’ombre à LinuxFr.org de mon point de vue. Cependant, je garde toujours un œil sur le site, car on y trouve parfois une actualité inédite. Le mode d’accès reste toujours le même au travers de mon navigateur Web PC ou mobile. Les journaux restent le contenu que je consulte le plus, car plus hors des sentiers battus que ce que l’on peut retrouver dans les dépêches et autres articles.

Nicolas Boulay (compte ouvert en 2000, cf. entretien précédent) : Je n’ai pas beaucoup changé ma façon de consulter le site, toujours sur ordinateur, depuis un navigateur Firefox et non sur un mobile. Je lis surtout les dépêches et les journaux.

Ecran Plat (compte ouvert en 2002, cf. entretien précédent) : Non, j’utilise toujours les liens RSS/Atom. Ce qui a changé, c’est que je n’utilise plus Netvibes mais actuellement News, une application qui tourne dans Nextcloud, que je fais tourner dans un serveur que je loue. En revanche, j’aime toujours les journaux, et les dépêches sur le noyau. Mon utilisation de LinuxFr.org se fait principalement sur des ordinateurs fixes ou mon laptop. J’ai aussi un smartphone que j’utilise surtout pour jouer au sudoku, lire le 20min, troller sur Facebook (j’y vais de moins en moins), les e‐mails, WhatsApp, comme télécommande domotique et accessoirement téléphoner. Ma tablette est à l’état d’abandon depuis des années (elle sert à occuper junior lors de déplacements en avion). Mais mon outil favori pour Internet, ça reste quand même l’ordinateur.

Nils Ratusznik (compte ouvert en 2004, admin, cf. entretien précédent) : Mon utilisation des RSS a quelque peu baissé ces dernières années, du fait d’une présence presque régulière en modération. Généralement, quand je me connecte sur LinuxFr.org, je commence par les dépêches en modération. Il m’arrive ensuite de regarder celles en rédaction, puis les derniers journaux, les liens et enfin quelques entrées de forum (mes priorités n’ont donc pas changé, en fait). Mon utilisation du wiki est restée quasi‐nulle. Mon utilisation sur mobile est occasionnelle et surtout limitée à de la consultation plus que de la contribution. J’ai réussi à écrire un journal une fois depuis mon smartphone, ce n’était pas évident. Côté fréquence, cela varie selon ma disponibilité (vacances, charge de travail…) mais j’essaie de visiter le site au moins une fois par jour.

djibb (compte créé en 2003, cf. entretien précédent) : Très peu d’évolution, toujours une utilisation desktop, très peu sur mobile (j’ai la chance de ne pas avoir de transports en commun, ni transports tout court pour aller au boulot). Je lis les dépêches qui me parlent puis vais faire un tour sur les journaux (quotidiennement). De manière hebdomadaire, je passe faire un tour sur les forums. Le reste, euh… joker.
Je me rends compte que j’ai très peu évolué dans ma pratique de lecture sur LinuxFr.org.

Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?

Spack : Je me rappelle avoir cliqué une fois dessus par curiosité, mais si je comprends l’idée, je trouve la forme brouillonne. La section n’est pas très visible et une fois dedans la liste de liens sans contexte fait un peu mal aux yeux.

Nicolas Boulay : J’aime bien le principe. J’avais proposé sur le forum de faire une section entre la tribune et le journal qui aurait pris le concept de Twitter : poster des messages très courts, mais pas seulement des liens.

Ecran Plat : Rien du tout ; ça a au moins enlevé les journaux bookmarks. Mais, honnêtement, je vais rarement regarder.

Nils Ratusznik  : Avant de parler de la fonctionnalité en elle‐même, je crois qu’il est important de rappeler qu’il s’agit d’une contribution externe à l’équipe du site, et que cela montre que LinuxFr.org vit grâce à ces contributions ! Ensuite, sur la fonctionnalité en elle‐même, bien sûr, je crains que cela vienne empiéter sur les dépêches. Mais pour le moment cela semble plutôt prendre la place des journaux bookmark, voire ajouter du contenu que certains n’auraient pas osé proposer. Le plus grand défi de cette nouvelle section sera probablement la modération.

djibb : Je n’y vais pas… ou alors très très rarement. J’ai du tomber dessus il y a deux semaines en trompe‐clic.

Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?

Spack : Le site évolue doucement. Le développement de la nouvelle plate‐forme (en Ruby, certes, mais personne n’est parfait) a fait du bien au site, même si le style et certaines interfaces mériteraient d’être rafraîchis.

Nicolas Boulay : J’ai l’impression que le site ronronne un peu. J’ai souvenir de l’époque Templeet où les fonctionnalités s’ajoutaient régulièrement. Je pense qu’il y a d’autres choses à faire « en plus » dans le Web communautaire. Si les dev’s ont peur de tout casser, pourquoi ne pas avoir une section « bac à sable » ?

Ecran Plat : Pour moi, le site me convient, l’ergonomie ne change pas tous les deux jours.

Nils Ratusznik : Le site vit et évolue plutôt bien, sans non plus céder à toutes les modes, ce qui est rassurant. J’attends aussi avec impatience le nouveau design de Mathieu Jourdan car, aujourd’hui, c’est sans doute l’un des principaux manques d’évolution.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?

Spack : Même si cela est difficile à mettre en place pour un site communautaire il manque peut‐être une structure ou une volonté éditoriale afin de rendre le contenu plus harmonieux. LinuxFr.org reste le site où l’on peut trouver de tout. Cela fait sa force mais parfois sa faiblesse.

Nicolas Boulay : LinuxFr.org manque de contenu multimédia, par exemple, pour poster une image, il faut la « stocker ailleurs », j’aimerais un moyen de faire plus de graphisme pour illustrer les articles, que cela soit des schémas ou des courbes.

Ecran Plat : Le site me convient, c’est sympa, on y trouve plein d’informations intéressantes.

Nils Ratusznik : Comme patrick_g, j’aimerais voir plus de contributions. Il n’y a pas besoin d’être un expert dans un domaine pour en parler, et les contributions peuvent être diverses et variées.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?

Spack : Quelques « pull requests » par‐ci, par‐là. Toujours pas de projet pour conquérir le monde.

Nicolas Boulay : Non, je ne contribue pas plus qu’avant, la vie de famille prend toujours plus de place.

Ecran Plat : Je ne suis pas un codeur, hélas, donc toujours pas de contribution directe, de temps en temps des contributions financières.

Nils Ratusznik : Depuis 2011, j’ai augmenté mes contributions à pkgsrc, ce qui m’a permis de devenir développeur NetBSD en 2015. J’ai d’ailleurs contribué la prise en charge de la brique de filtrage de paquets NPF pour Fail2ban, et empaqueté le client ACME dehydrated. J’ai aussi avancé dans mon plan de conquête du monde, puisque je suis aussi admin ici même. :)

(pas de réponse de djibb à cette question)

Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?

Spack : Emacs, cet éditeur OS est juste incroyable. Fedora mon hyperviseur pour faire tourner Emacs. Python, le langage universel. Et Firefox, qui revient dans la course avec sa version Quantum. Mention spéciale à Hashicorp pour leur suite d’outils libres de gestion d’infrastructures (en Go mais… vous avez compris).

Nicolas Boulay : PostgreSQL avait une image de complexité par rapport a MySQL, puis il y a une mauvaise version qui perdait des données, ce qui lui a valu une mauvaise image, il y a très longtemps. Aujourd’hui, c’est la référence. Il y a très peu de bonnes raisons de commencer un projet avec une autre base de données. J’ai découvert Go (golang) depuis 2011, un langage sans prétention, mais qui permet de faire beaucoup de choses malgré son apparente simplicité. Il faut aussi que je jette un œil à Rust, qui est plus que prometteur comme remplaçant de C ou C++, voire de Java.

Ecran Plat : Les mêmes, lyricue pour les églises. Dans le cadre cultuel il y a qlc+ qui est pas mal (logiciel d’éclairage) on peut même appeler des commandes depuis la console (genre un bouton machine à fumée qui va commander en DMX la pompe et le ventilateur interne ; et, via un script Bash, la mise sous tension du gros ventilateur qui est devant avec un relais). Ah, oui, l’infra de l’église dont je m’occupe est entièrement sous GNU/Linux (projection vidéo, enregistreur, éclairage et même la console son).
En revanche, mes connaissance ont augmenté depuis 2011 : ZFS comme système de fichiers, certainement le meilleur qui existe, les instantanés via le réseau c’est une tuerie. Ceph, je n’ai pas encore testé, mais il est sur ma liste des trucs à faire. Depuis 2011 j’ai appris Python et c’est génial. Je l’utilise dans la gestion domotique de ma maison. Je pense que l’écosystème du Libre s’est bonifié depuis 2011.

Nils Ratusznik : Difficile à dire, la plupart des logiciels libres que j’utilise en ce moment sont assez connus, à part peut‐être une découverte récente, exa, qui vise à remplacer ls. Sinon, j’attends d’avoir un peu de temps libre pour tester Alpine Linux, dont j’entends le plus grand bien.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?

Spack : Flash est mort et Java en déclin. Il faut donc recoder LinuxFr.org en Node.js + React et Material UI. GNU/Linux est en quasi monopole sur la partie infrastructure et fait tourner à peu près la moitié des mobiles dans le monde. Windows semble lâcher du lest sur son système d’exploitation. Le futur sera plus connecté. Plus qu’un mobile Internet sera carrément greffé à notre corps ou du moins omniprésent. [GNU/]Linux continuera sa domination dans tout ce qui est Internet des objets. Et n’oublions pas IPv6 qui finira forcément par devenir majoritaire.

Nicolas Boulay : J’avais peur que LinuxFr.org s’endorme un peu, et c’est ce qui s’est passé : peu de nouveauté depuis. Je pensais que le code propriétaire serait surtout présent dans les niches, mais, de fait, il est devenu ce qui est le plus proche du client. Mais ses briques de base sont toutes libres.
Dans le futur, je pense que le cloud va devenir omniprésent et qu’il va falloir faire confiance à l’ordinateur de quelqu’un d’autre. La RGPD va en fait accélérer cette évolution, car le public aura un peu plus confiance.

Ecran Plat : Bon, je n’avais pas pris beaucoup de risque, mais je pense que LinuxFr.org à un bon avenir. En revanche, il me semble que le Libre est devenu « naturel » : tout le monde en parle et s’en fout. Bref, nous sommes sur la bonne voie.

Nils Ratusznik : Pour ce qui est de LinuxFr.org, j’envisageais plus de réseau social, et c’est toujours le cas : il faut se connecter aux autres réseaux et aller là où est le public ! Dans ma précédente réponse je comparais le Libre à l’écologie, mais je n’étais pas tout à fait loin. J’ai lu il y a peu (je ne sais plus où) une analyse que je partage : aujourd’hui, des entreprises utilisent voire contribuent activement au Libre parce que cela leur facilite la gestion de certaines briques de base, et plutôt communes. Mais dès qu’on se rapproche de l’utilisateur, cela se referme. Je commence à entendre parler d’un truc qu’on appelle Informatique sans serveur (serverless computing dans la langue de Shakespeare). Entre ça et les conteneurs, je suspecte que ça devienne encore plus prédominant dans les cinq ans à venir. Et toute l’automatisation qui va avec. Pour ce qui est des libertés des utilisateurs, je ne me fais plus d’illusion, tout est perdu. :(

(pas de réponse de djibb à cette question)

Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?

Spack : Le rêve de convergence d’Ubuntu (bien sûr, en remplaçant Unity par GNOME 3 et Ubuntu par Fedora) me plaisait beaucoup. Mon mobile est assez puissant pour l’usage quotidien que je fais de l’informatique. L’idée d’un équipement qui fasse le lien entre la mobilité et la « sédentarité » me plaisait beaucoup. Ajouté à cela un ensemble de services en ligne (en auto‐hébergement et auto‐gestion) et c’est parfait.

Nicolas Boulay : J’ai toujours un laptop Sony SVP sous Mageia. Il est top en mobilité mais manque de puissance de calcul parfois. Je rêve toujours de pouvoir le brancher dans un desktop et qu’il devienne le SSD de celui‐ci. On a ainsi, la même configuration logicielle et les mêmes données, mais sans avoir à configurer une deuxième machine, tout en ayant la puissance d’une machine de bureau.

Ecran Plat : Depuis quelque jours, je suis sur la configuration de mes rêves. J’ai touché au taf mon nouveau laptop, un Dell 7390 sous Ubuntu 18.04. C’est rapide et ça a une autonomie à faire rêver un vieux Nokia 3210.

Nils Ratusznik : De mes rêves ? Ma foi, je n’en suis pas très loin à ${DAYJOB}, j’ai un Dell XPS de 13 pouces de 2017, avec le boîtier Thunderbolt et les écrans qui vont bien. La configuration de mes rêves aurait en plus, une puce graphique très puissante (et prise en charge correctement), une évolutivité supérieure (surtout mémoire vive et stockage) et enfin une meilleure gestion du débranchage et rebranchage du boîtier et des écrans haute résolution, sans oublier le suspend/resume, cela va de soi.

(pas de réponse de djibb à cette question)

Autre chose à rajouter ?

Spack : L’aspect militant du Libre semble avoir disparu et de façon générale, faire du Libre est entré dans les mœurs. Mais le Libre reste à la mode en ce qui concerne le partage des connaissances et est même devenu un argument marketing. Il faut donc continuer à promouvoir cet esprit de partage mais ne pas oublier qu’un monde fermé est un monde moins libre.

Nicolas Boulay : Je pense que l’idée d’un prix est bonne. Je pense aussi que LinuxFr.org devrait continuer à proposer des nouvelles manières de collaborer entre libristes. Je ne dis pas de refaire le travail de Framasoft, mais de tenter des nouvelles choses (un org‐mode en ligne ? un traceur de courbes avec des données en tableau ? Un éditeur de schéma ? Et le tout collaboratif, bien sûr :). [N. D. M. : en avril dernier, nous recherchions un équivalent de GéGé, Geektionnerd Generator (basé sur du PNG) mais qui serait basé sur du vectoriel, pour permettre un nouveau type de contenu].

Ecran Plat : Non que LinuxFr.org continue comme ça, merci à l’association pour le boulot que vous faites, car sans vous ce site n’existerait pas.

Nils Ratusznik : Pinpin, reviens ! Tu nous manques !

(pas de réponse de djibb à cette question)

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 16.07.2018 à 21:16

Revue de presse de l’April pour la semaine 28 de l’année 2018

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Télérama.fr] PeerTube, enfin une alternative éthique à YouTube
Par Annabelle Chauvet, le jeudi 12 juillet 2018. Extrait :

« Pas d’exploitation des données personnelles et pas de financement publicitaire. La plate‐forme d’échange de vidéos devrait voir le jour à l’automne 2018. Elle a été lancée par l’association Framasoft, déjà connue pour ses logiciels libres. »

Et aussi :

[Numerama] Directive droit d’auteur : le vote du Parlement européen fixé au 12 septembre
Par Julien Lausson, le mardi 10 juillet 2018. Extrait :

« Le Parlement européen sera invité à prendre position sur la future directive copyright, dont deux articles sont au cœur d’une vive controverse. »

Voir aussi :

[Batiactu] Logiciels anti‐fraude à la TVA : l’administration fiscale apporte des précisions
Par G. N., le mardi 10 juillet 2018. Extrait :

« RÉGLEMENTATION. Les contours de l’obligation d’utilisation d’un logiciel de caisse certifié pour les professionnels sont détaillés dans un bulletin officiel des Finances publiques, paru ce 4 juillet 2018, soit six mois après l’entrée en vigueur de cette mesure. Analyse. »

Et aussi :

[ZDNet France] 5 alternatives libres à Skype
Par Stéphanie Chaptal, le lundi 9 juillet 2018. Extrait :

« Longtemps présenté comme l’outil indispensable pour faire des vidéoconférences ou de la messagerie instantanée, Skype a été détrôné pour certaines fonctions, mais pas toutes. Voici cinq solutions issues du monde open source pour s’en débarrasser totalement. »

[Rue89 Strasbourg] L’éducation aux outils numériques, thème central des Rencontres mondiales du logiciel libre
Par Simon Adolf, le dimanche 8 juillet 2018. Extrait :

« L’université de Strasbourg accueille du 7 au 12 juillet les 18e Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL). Organisé en partenariat avec l’association Hackstub, le plus grand évènement francophone sur ce thème attend 5 000 participants et des intervenants de top niveau. Cette année, les débats portent sur la place de plus en plus importante que prennent les grandes entreprises dans l’éducation au numérique. »

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 16.07.2018 à 20:59

Conférence et table ronde LinuxFr.org aux RMLL 2018 Strasbourg

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2018 à Strasbourg ont eu lieu du 7 au 11 juillet. Les différents supports de conférences, photos et vidéos seront bientôt mis en ligne par l’organisation. Je vais revenir sur :

Et, au passage, je le redis ici : « Chère équipe d’orga des RMLL 2018 : M.E.R.C.I. Voilà. Juste merci pour ces Rencontres. Merci à tous ceux qui organisent, manutentionnent, guident, cuisinent, affichent, animent, développent, illustrent, etc. Merci. »

Mentionnons aussi la radio Cause Commune, qui a annoncé les RMLL le 3 juillet dans l’émission Libre à vous ! et plus récemment Bookynette et olasd qui y ont fait un retour sur l’édition 2018.

Sommaire

Rappel des épisodes précédents

Conférence « LinuxFr.org : les 20 ans d’un espace d’apprentissage, de communication et d’échange »

La description était la suivante :

LinuxFr.org peut être décrit comme un site Web francophone. Mais cela serait très réducteur parce que ce serait oublier d’esquisser ses différentes facettes : l’outil de communication, la découverte de nouveaux logiciels, projets, associations, thèmes, le hors‐sujet et la sérendipité, l’échange en public, l’écriture et la co‐écriture, l’auto‐modération et la modération, les communautés, le partage d’expériences, etc.

Depuis 20 ans, LinuxFr.org est un espace pérenne d’apprentissage, de communication et d’échanges. Ce n’est pas seulement cent mille contenus et 1,7 million de commentaires, c’est aussi là que l’on découvre, puis apprend, puis commente, puis écrit… somme toute où l’on participe et coécrit la suite de cette aventure.

Le site est fait par et pour les communautés, brassant des connaissances et compétences diverses et questionnant l’impact et les enjeux du Libre. Dans un monde de « consommation numérique », LinuxFr.org rend possible l’apprentissage de la communication en public : le premier commentaire, comment le formuler, s’adresser à quelqu’un, recevoir les réponses ou modérer son ton. Le premier débat enflammé : comment argumenter, sourcer, déjouer la rhétorique ou esquiver le troll. La prise de conscience des enjeux : vie privée, interopérabilité, menottes numériques ou licences restrictives. Le premier contenu écrit : la crainte du jugement, l’angoisse de la page blanche, les critiques ou la satisfaction de la publication. Le premier bogue rapporté, la première fois que l’on sait répondre à la question technique d’un autre, la première soumission d’une correction, le premier contenu écrit à plusieurs, la première implication dans une communauté, le premier projet de loi, la première mise en demeure, etc.

Cette présentation aurait pu s’appeler « Mes premières fois ». Et elle illustre le rôle joué par LinuxFr.org dans l’éducation au numérique par et pour les pairs, accompagnant la transition de la passive lecture à la contribution.

La conférence a été filmée (vidéo non encore disponible). Le support de présentation est disponible.

Merci à tous ceux qui ont relayé l’info ou commenté en direct, comme Bookynette ou David Legrand de NextINpact.

Table ronde « Ces plates‐formes du Libre qui soutiennent les communautés »

La description était la suivante :

Dans les communautés du Libre (logiciel, arts, données, matériel, etc.), chaque association, structure ou projet a son site Web pour parler de son sujet et pour permettre à ses contributeurs de travailler sur ce sujet. Et, à côté, ou plutôt au milieu, reliant et rapprochant ses communautés, il existe des plates‐formes libres qui fournissent des moyens de communication, d’échanges, de financement, etc. Citons par exemple :

  • AgendaDuLibre.org : fournir un agenda des événements locaux, régionaux, nationaux, internationaux organisés au tour du Libre ;
  • EnVenteLibre.org : mettre à disposition des associations du logiciel libre un moyen de vendre leurs différents produits de manière mutualisée et de récupérer des dons ;
  • LinuxFr.org : diffuser les actualités des communautés et des projets du Libre et permettre les échanges…

Quels sont les points communs et les différences entre ses structures ? Travaillent‐elles ensemble ? Sont‐elles efficaces, vieillissantes, utiles, remplaçables, essentielles, renfermées et/ou hyperactives ? Quels sont les manques et les besoins ? Comment fonctionnent‐elles (les personnes, l’hébergement, le code, etc.) ? Comment créer la prochaine ? Et toutes les questions dont vous voudrez bien venir débattre avec nous.

La table ronde a été filmée (vidéo non encore disponible).

Profitons‐en pour annoncer deux actualités liées à cette table ronde :

  • Bruno Michel a codé la soumission de journaux et dépêches via l’API OAuth. Et ça va rendre encore plus facile les résumés hebdomadaires de l’Agenda du Libre ;
  • l’association LinuxFr a désormais sa page chez En Vente Libre, pour les dons et les éventuels futurs goodies (dont autocollants) et, du coup, notre page de dons a été mise à jour.

Stand

Il y avait aussi un stand LinuxFr.org aux RMLL 2018, le bon endroit pour récupérer des autocollants, notamment. Voici une photo de notre stand entre ceux de l’April et de Mozilla, une autre photo de notre stand vide, ainsi qu’une photo du reste du village. Eh oui, on a utilisé une nappe violette pour se protéger du soleil qui dardait.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 16.07.2018 à 09:36

Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de juin 2018

Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logos, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un abonnement à GNU/Linux Magazine France ou encore un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de juin 2018 :

Abonnement d’un an à GNU/Linux Magazine France (éditions Diamond)

David Marec, pour Faille Lazy FPU state restore et Rumeurs sur l’hyper‐threading — TLBleed.

Livres des éditions Eyrolles et ENI

Les livres qu’ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Certains gagnants n’ont pas pu être joints ou n’ont pas répondu. Les lots ont été réattribués automatiquement. N’oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans les paramètres de votre compte ou lors de la proposition d’une dépêche. En effet, c’est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu’à GNU/Linux Magazine France, aux éditions Eyrolles et ENI.

Bandeau LinuxFr.org

Les livres sélectionnés par les gagnants :

Logo éditions Diamonds   Logo éditions ENI   Logo éditions Eyrolles
                   

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 14.07.2018 à 21:15

Agenda du Libre pour la semaine 29 de l’année 2018

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 20 événements (15 en France et 5 au Québec) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire

[CA-QC Montréal] IETF 102 - Du samedi 14 juillet 2018 à 09h00 au vendredi 20 juillet 2018 à 17h00.

L’Internet Engineering Task Force, abrégée IETF, littéralement traduit de l'anglais en Détachement d'ingénierie d'Internet, est un groupe informel, international, ouvert à tout individu, qui participe à l'élaboration des standards Internet. L'IETF produit la plupart des nouveaux standards d'Internet. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Engineering_Task_Force

3 rencontres internationales se tiennent à chaque année. Cette édition se tient à Montréal.

[FR Le Rest] Summ(ak)ercamp - Du lundi 16 juillet 2018 à 08h00 au dimanche 5 août 2018 à 18h00.

Le Summ(ak)rCamp 2018 à Névez est une rencontre de hackers, makers, codeurs, bio-hackers, biologistes, transitionneurs, agriculteurs, designers, ferronnier, forgeron à l'Atelier Z dans le hameau de Kervic sur la commune de Névez dans le Finistère du sud.

Il se déroule du 16 juillet au 5 aout 2018 et fait suite à l'Indie Camp 2017 organisé dans le même lieux.

Cette rencontre se fait sur le format d'un Summer Camp : un Tiers-Lieux éphémère où chacun est libre de se reposer ou travailler selon ses envies et son rythme.

L'échange et la transmission de compétences, de savoirs, et de méthodologies est au cœur du processus. Il s'agit d'apprendre ensemble.

L'évènement facebook : https://www.facebook.com/events/1823215014391834/

Le pad d'inscription : https://bimestriel.framapad.org/p/SC2018

La page movilab : http://movilab.org/index.php?title=Summ%28ak%29ercamp_2018

[CA-QC Montréal] (3L)-Logiciels Libres en liberté groupe d’utilisateurs de Logiciels Libres, de niveau débutant - Le lundi 16 juillet 2018 de 14h00 à 17h00.

(3L)-Logiciels Libres en liberté groupe d’utilisateurs de Logiciels Libres, de niveau débutant qui tiendra sa rencontre régulière mensuelle tout les 3ième lundi de chaque mois.

Amener vos portables,téléphone intelligent et tablette et votre bonne humeur. Venez jaser sur les logiciels libres, Nous montrer vos découvertes, poser vos questions

[CA-QC Montréal] Maison des utilisateurs de Logiciels Libres de Montréal - Le lundi 16 juillet 2018 de 14h00 à 17h00.

C’est une maison à la fois physique aux travers tout les endroits ou 3L-Logiciels libres en Liberté se déplace pour aller aider les utilisateurs de Logiciels Libres de tout niveaux mais surtout pour les DÉBUTANTS. Et aussi virtuelle avec de l’aide à distance soit par téléphone (5149985644)** ou par l’utilisation de logiciel d’aide à distance. Pour aider ceux qui sont dans le besoin et qui sont trop loin de Montréal pour avoir une aide direct en personne.Mais aussi

Pendant sa rencontre mensuelle 3L- Logiciels Libres en Liberté, il sera possible de venir déposer des portables et des ordinateurs de bureau que vous ne vous servez plus afin de participer au programme

3L-souhaite récupéré des appareils portables ou de bureaux qui dorment dans vos placards ou sur des étagères afin de les recycler, on récupère aussi les claviers et souris en bon état et des écrans LCD de 14” ou 15” pour pouvoir refaire des systèmes complets rapidement avec des systèmes d’exploitations et applications libres, afin de les remettent en circulation par leur vente à tarif réduit à des gens à faibles revenus.

[FR Beauvais] Stand Oisux lors de l'étape d'Alternatiba-Tour à Beauvais - Le mardi 17 juillet 2018 de 14h00 à 19h00.

Du 9 juin au 6 octobre 2018, un Tour Alternatiba s'élancera sur des vélos multiplaces pour un périple de 5800km parcourant la France et les pays frontaliers en 200 étapes, afin de promouvoir les alternatives au dérèglement climatique: https://tour.alternatiba.eu

Le public d'Alternatiba prône une consommation responsable, recherche des alternatives aux monopoles, met en avant les valeurs de l'entraide et du partage…

Bref, il est fait pour le logiciel libre !

Aussi, l'association Oisux tiendra un stand pour faire de cet événement un moment fort de nos actions de sensibilisation.

[FR Grenoble] Carto-Mobile Saint-Bruno - Le mardi 17 juillet 2018 de 15h30 à 18h30.

En juillet, le square Saint-Bruno s’anime ! La Maison des Habitants Chorier-BerriatCap Berriat et des associations de quartier vous donnent rendez-vous pour des temps d’animations, d’ateliers, de jeux et de repas partagés !

L’association l’Age d’Or, en collaboration avec le collectif "OpenStreetMap Grenoble", vous propose de compléter en direct la cartographie du quartier.

Deux itinéraires pour deux déambulations « mobiles » avec les applications StreetComplete et Wheelmap : est-ce que cette porte de magasin est assez large pour un fauteuil ? Cette rue est-elle éclairée par un lampadaire ? Cette voie est-elle bétonnée ou pavée ?

Un atelier pour s’initier à la contribution sur le fond de carte libre OpenStreetMap.

[FR Vannes] SGEG - Le mercredi 18 juillet 2018 de 19h30 à 22h00.

Le SGEG (Sansten GNU Easy Group) vous invite tous les 3e mercredis de chaque mois au SGEG Meeting pour discuter de Logiciel Libre, boire un verre, manger un morceau et surtout se rencontrer !

Retrouvez la fine équipe de l'association Rhizomes !

Du covoiturage est organisé au départ de Vannes, Auray… N'hésitez-pas à poster un courriel sur la liste de discussion.Le rendez-vous est fixé à 19h30 - 20h00, mais vous pouvez arriver tout au long de la soirée.

Tous les utilisateurs de Logiciel Libre sont les bienvenus (*BSD, Hurd, GNU/Linux, etc.) ainsi que toutes les associations, les utilisat[eur|trice]s même les non averti⋅e⋅s.

Prévoir une participation culinaire, nous sommes dans un restaurant.

Attention, il faut s'inscrire tous les mois ! Afin d'évaluer le nombre de personnes qui viendront.

[FR Toulouse] Rencontres Tetalab - Le mercredi 18 juillet 2018 de 20h30 à 23h30.

Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

Ouvert au public tous les mercredi soir.

Venez nombreux.

[FR Carhaix-Plouguer] Partenariat Ubuntu.fr et infothema au Festival des Vieilles Charrues 2018 - Du jeudi 19 juillet 2018 à 10h00 au dimanche 22 juillet 2018 à 18h00.

Déjà plus de 20 ans que les Vieilles Charrues font de la commune de Carhaix l’un des épicentres de la scène musicale française ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce qui est aujourd’hui l’un des plus gros festivals d’Europe, n’avait à sa naissance pas la moindre vocation musicale et encore moins de promouvoir GNU/Linux !

Désormais, 280 000 spectateurs viennent vibrer chaque été au cœur de la Bretagne. Plus qu’un festival, les Vieilles Charrues, c’est l’envie de prendre son destin en main, de faire bouger les choses et de s’opposer au désert qui menaçait la région.

Après quatre jours d’un festival riche d’euphorie et de décibels qui aura attiré 280 000 spectateurs, les Vieilles Charrues reviennent du 19 au 22 juillet 2018 pour une 27ème édition en mode "aux couleurs de l'été indien"

Depuis 2009, ce festival permet également la promotion de GNU/Linux durant quatre jours au travers d'un énorme webcafé tournant sur plateforme Ubuntu (3 000 festivaliers accueillis chaque jour !) avec la participation de Ubuntu-fr.org et de l'association infothema de Bégard !

[CA-QC Montréal] 5 à 7 JMAP - Le mercredi 18 juillet 2018 de 17h00 à 19h00.

Des créateurs de JMAP ainsi que des experts internationaux de systèmes de courriels seront présents à cet évènement social. JMAP est le nouveau standard IETF destiné à remplacer IMAP, SMTP, CalDAV et CardDAV. Voir https://jmap.io

Creators of JMAP as well as international experts in email systems will be present at this social event. JMAP is the new IETF standard destined to replace IMAP, SMTP, CalDAV and CardDAV. See https://jmap.io

[FR Montpellier] Permanence Aprilapéro - Le jeudi 19 juillet 2018 de 18h30 à 19h30.

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d’échanger, de partager un verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l’actualité et les actions de l’April.

Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l’April ou pas. N’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Régulièrement Montpel’libre relaie et soutient les actions de L’April. De nombreux Apriliens ont par ailleurs rejoints les rangs de Montpel’libre, sans doute lors d’Apéro April, d’AprilCamp ou des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre qui ont eu lieu à Montpellier.

Nous vous invitons donc à venir nous rejoindre dans une ambiance conviviale, à partager cet apéro, chacun porte quelque chose, boissons, grignotages… et on partage.

Au programme des discussions :

  • démarche et étapes pour la mise en conformité au RGPD des outils de l’April
  • discussions libres
  • échanges d’idées
  • faire un bilan des événements passés
  • faire des perspectives pour les actions futures
  • tout simplement, passer un moment convivial

Entrée libre et gratuite sur inscription.

Les Aprilapéro Montpellier ont lieu le 3e jeudi de chaque mois :

  • Jeudi 21 septembre 2017 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 19 octobre 2017 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 16 novembre 2017 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 21 décembre 2017 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 18 janvier 2018 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 15 février 2018 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 15 mars 2018 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 19 avril 2018 de 18h18 à 20h20
  • Jeudi 17 mai 2018 de 18h30 à 19h30
  • Jeudi 21 juin 2018 de 18h30 à 19h30
  • Jeudi 19 juillet 2018 de 18h30 à 19h30
  • Jeudi 16 août 2018 de 18h30 à 19h30

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie le Club de la Presse, l’April et Montpel’libre.

Jeudi 19 juillet 2018 de 18h30 à 19h30 (3e jeudi de chaque mois)
Atelier des Pigistes au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier

[FR Paris] Soirée de Contribution au Libre - Le jeudi 19 juillet 2018 de 19h30 à 22h30.

Parinux propose aux utilisateurs de logiciels libres de se réunir régulièrement afin de contribuer à des projets libres. En effet, un logiciel libre est souvent porté par une communauté de bénévoles et dépend d'eux pour que le logiciel évolue.

Nous nous réunissons donc tous les jeudis soirs dans un environnement propice au travail (pas de facebook, pas de télé, pas de jeux vidéos, pas de zombies).

Vous aurez très probablement besoin d'un ordinateur portable, mais électricité et réseau fournis.

En cas de difficulté, vous pouvez joindre un des responsables de la soirée, Emmanuel Seyman (emmanuel (at) seyman.fr), Paul Marques Mota mota (at) parinux.org, ou Magali Garnero (Bookynette) tresorier (at) parinux.org.

Pour obtenir le code d'entrée de la porte cochère, envoyez un mail au responsable.

On peut amener de quoi se restaurer (Franprix, 8 rue du Chemin Vert, ferme à 22h)

Regazouillez sur Twitter - Wiki des soirées

Programme non exhaustif

  • Fedora (sa traduction)
  • Parinux, ses bugs et son infrastructure
  • April : réunion du groupe de travail sensibilisation de 18h45 à 20h30. Accueil à partir de 18h30.
  • Open Food Facts/ Open Beauty Facts, sa base de données, ses contributeurs, sa roadmap
  • Schema racktables, son code
  • Agenda du Libre, mise à jour et amélioration du code
  • Ubuntu-Fr, son orga, ses événements
  • En vente libre, maintenance et commandes
  • Open street map, une fois par mois
  • Linux-Fr sait faire
  • en vente libre

tout nouveau projet est le bienvenu.

[FR Montpellier] Permanence Quadrapéro - Le jeudi 19 juillet 2018 de 19h30 à 20h30.

Afin de se rencontrer, d’échanger et de faire plus ample connaissance, Montpel’libre lance de nouvelles rencontres surnommées les Quadrapéros. C’est l’occasion pour les neurones de toute part de se réunir physiquement pour discuter, échanger et partager un verre et de quoi grignoter.

Les Quadrapéros auront lieu tous les 3e jeudis de chaque mois. Ils sont l’occasion de discussions informelles d’une part et de discussions plus sérieuses sur les différents thèmes d’importance et les différentes actions et campagnes en cours.

Tout le monde est invité aux Quadrapéros, qu’on soit contributeur de longue date, simple intéressé-e par les sujets que défend la Quadrature, ou nouvel-le arrivant-e cherchant à participer davantage. N’hésitez pas à amener vos amis et à leur faire découvrir La Quadrature et Montpel’libre.

Peuvent être aussi abordées des questions sur Les exégètes amateurs ou Open Law.

Le programme

  • Action de groupe contre les GAFAM

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie le Club de la Presse, la Quadrature et Montpel’libre.

Jeudi 19 juillet 2018 de 19h30 à 20h30 (3e jeudi de chaque mois)
Atelier des Pigistes au 171, rue Frimaire, 34000 Montpellier

[FR Paris] Apéro April - Le vendredi 20 juillet 2018 de 19h00 à 22h00.

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d'échanger, de partager un verre et manger mais aussi de discuter sur le logiciel libre, les libertés informatiques, fondamentales, l'actualité et les actions de l'April…

Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l'April ou pas.

N'hésitez pas à venir nous rencontrer.

Où et quand cela se passe-t-il ?

L'apéro parisien aura lieu vendredi 20 juillet 2018 à partir de 19h00 dans les locaux de l'April.

L'adresse :
April, 44/46 rue de l'Ouest, bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible par la place de la Catalogne, à gauche de la Biocoop, au niveau des Autolib).
Métros Gaîté, Pernety, Montparnasse. Sonner à "April" sur l'interphone.
Le téléphone du local : 01 78 76 92 80.

L'Apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s'y trouve ainsi que les permanents et de nombreux actifs. Pour les apéros dans les autres villes voir sur le pad plus bas.

En ouverture de l'apéro nous ferons un court point sur les dossiers/actions en cours.

Le glou et le miam ?

Vous pouvez apporter de quoi boire et manger afin de reprendre des forces régulièrement. Nous prévoirons bien sûr un minimum vital.

Vous pouvez vous inscrire sur le pad.

[FR Wintzenheim] Réunion du Club Linux - Le samedi 21 juillet 2018 de 13h00 à 19h00.

Comme tous les 3 samedis, le Club Linux de la MJC du Cheval Blanc se réunit et accueille toutes les personnes qui souhaitent découvrir ou approfondir Linux et les Logiciels Libres. Aucune compétence n'est demandée.  

Pendant ces rencontres, informelles,

  • nous accueillons celles et ceux qui cherchent une réponse ou souhaitent découvrir Linux et les Logiciels Libres,
  • nous installons Linux sur des ordinateurs, la plupart des fois en "dual boot"(*), ce qui permet de conserver l’ancien système (par exemple Windows) et d’utiliser quand même Linux, en choisissant au démarrage,
  • nous partageons nos recherches et nos découvertes, les nouveautés.

Le Club Linux est également impliqué dans une démarche de libération des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) et de promotion de solutions libres comme, entre autres, Wikipedia, Openstreetmap, les Framatrucs (*), les Chatons (*) et beaucoup d’autres.

(*) : mais on vous expliquera

[FR Murbach] Réunion informatisée Murbach - Le samedi 21 juillet 2018 de 13h30 à 18h00.

L'association LUG68 vous invite à sa prochaine réunion informatisée mensuelle, le samedi après-midi à Murbach-près-Guebwiller, où vous pouvez venir avec votre machine, portable ou fixe pour :

  • installer GNU/Linux à côté ou en remplacement de votre système existant
  • demander de l'aide sur un logiciel libre (toute plateforme)
  • découvrir un tas de logiciels libres, fonctionnels et puissants !

Pour ceux qui viennent avec une tour, nous avons des écrans VGA sur place et un charriot pour transporter le matériel au 2ème étage avec l'ascenseur.

Pensez simplement à ramener clavier, souris, et câble réseau RJ45 !

Côté fonctionnement, nous ne faisons pas de formation informatique à proprement parler : chacun vient avec ses besoins et/ou désirs, et avance à son rythme, en sollicitant l'aide des membres présents, dans une ambiance chaleureuse et conviviale !

Tous les autres détails sont sur notre site internet (rubrique débutants) !

A noter que le Domaine Langmatt est un hôtel-restaurant situé tout en haut de Murbach (800m d'altitude), dans la forêt : il faut dépasser la célèbre abbaye de Murbach, et continuer jusqu'au bout de la route, cf. carte OpenStreetMap.

Le bâtiment qui nous accueille est à gauche, et la salle au 3ème étage !

[FR Metz] Permanence été 2018 - Le samedi 21 juillet 2018 de 14h00 à 18h00.

Il s'agit d'une permanence de l'association Graoulug : Groupe d'Utilisateurs Linux et Logiciels libres de Metz et environs.

[FR Nantes] Permanence de juillet 2018 - Le samedi 21 juillet 2018 de 15h00 à 18h00.

Les permanences de juillet 2018 auront lieu les:

samedi 7 et 21 juillet 2018 de 15h à 18h dans l’aile du local associatif «Bellamy 17».

Au plaisir de vous voir à l’une de ces dates.

[CA-QC Montréal] Camp FACiL - Le samedi 21 juillet 2018 de 10h00 à 18h00.

>>>> Merci de nous signaler votre intention de participer en vous inscrivant ici

Qu'est-ce qu'un Camp FACiL Il s'agit d'une réunion générale des membres et adeptes de FACiL pour faire avancer des projets en cours, effectuer des petites tâches qui traînent, régler des problèmes, des irritants ou simplement discuter de travaux que l'on entend réaliser ultérieurement. Tout le monde est libre de participer en fonction de ses disponibilités, de ses compétences et de ses préférences. C'est naturellement une bonne façon d'apprendre à se connaître et de prendre le pouls de la communauté de bénévoles que nous formons

Voir la proposition de programme et les suggestions de tâches.

[FR Montpellier] Les logiciels libres, parlons-en ! - Le dimanche 22 juillet 2018 de 17h00 à 19h00.

Le Faubourg Marché, qu’est-ce que c’est ?

Le Faubourg Marché est une permanence partagée qui permet aux associations d’accueillir ensemble, les publics de ces associations une fois par semaine, le vendredi entre 17h00 et 19h00, au 19, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier.

Proposition de programme :

  • discussions autour de l’organisation d’événements
  • gestion des groupes de travail
  • propositions diverses
  • présentation de l’asso

Alors, si vous avez un peu de temps le vendredi soir, voici une occupation qui me semble très intéressante.

Montpel’libre est une association et un groupe d’utilisateurs (GULL), qui propose une multitude d’activités dans le cadre de la promotion des logiciels libres, et des Communs.

Depuis longtemps déjà, Montpel’libre participe à l’économie sociale et solidaire en organisant tout un éventail d’ateliers et de manifestations, au développement durable et à l’innovation sociale au travers de permanences et ateliers de présentations des logiciels libres et évidement les cartoparties, véritable actions citoyennes, sur le thème de l’accessibilité des personnes en situation de handicap.

L’activité économique, l’intérêt collectif, le fonctionnement démocratique, autant d’éléments que porte Montpel’libre, en proposant un accès entièrement libre et gratuit à une éducation populaire, au travers de ses ateliers à destination de tous les publics.

Les logiciels libres parlons-en ! Ouvrons le dialogue sur l’ouverture des données ! Partageons nos expériences pour une meilleure transmission des connaissances.

Ces permanences sont suivies d’un Apéro « refaire le monde » convivial et partagé, de 18h30 à 21h30. Elles ont lieu au Faubourg marché, tous les vendredis de 17h00 à 19h00.

Entrée libre et gratuite sur inscription. Une simple adhésion à l’association est possible.

Cet événement vous est proposé dans le cadre du partenariat qui lie Le Faubourg Marché et Montpel’libre.

Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 13.07.2018 à 08:45

Promotion d’Ubuntu au Festival des Vieilles Charrues 2018 !

Déjà plus de 20 ans que les Vieilles Charrues font de la commune de Carhaix l’un des épicentres de la scène musicale française ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce qui est aujourd’hui l’un des plus gros festivals d’Europe, n’avait à sa naissance pas la moindre vocation musicale et encore moins de promouvoir GNU/Linux !

Désormais, quelque 280 000 spectateurs viennent vibrer chaque été au cœur de la Bretagne. Plus qu’un festival, les Vieilles Charrues, c’est l’envie de prendre son destin en main, de faire bouger les choses et de s’opposer au désert qui menaçait la région.

Après quatre jours d’un festival riche d’euphorie et de décibels qui aura attiré 280 000 spectateurs, les Vieilles Charrues reviennent du 19 au 22 juillet 2018 pour une vingt‐septième édition en mode « aux couleurs de l’été indien ».

Depuis 2009, ce festival permet également la promotion de GNU/Linux durant quatre jours au travers d’un énorme webcafé tournant sur plate‐forme Ubuntu (2 000 festivaliers accueillis chaque jour !) avec la participation d’Ubuntu-fr.org et de l’association infothema de Bégard.

Vieilles Charrues 2018

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE

Publié le 12.07.2018 à 17:11

20 ans de LinuxFr.org : entretiens avec les visiteurs (2)

Le 28 juin 2018, le site LinuxFr.org fêtait ses vingt ans. L’équipe du site a réalisé des entretiens par courriel avec des visiteurs (et contributeurs) réguliers du site. Les réponses sont publiées par lot de cinq répondants, et dans ce nouveau lot (papap, Sébastien Rohaut, Zenitram, Lol Zimmerli et patrick_g), les répondants avaient déjà été interviewés pour les treize ans du site.

Les questions de chaque entretien sont les suivantes :

  • Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?
  • Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?
  • Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?
  • Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?
  • Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?
  • Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?
  • Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?
  • Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?
  • Autre chose à rajouter ?

Votre utilisation du site, en termes de fréquence ou de méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué depuis 2011 ? Votre préférence pour les contenus (dépêches, journaux, sondages, forums, wiki, liens) a‐t‐elle changé ?

papap (compte ouvert en 2005, cf. entretien précédent) : « Ma méthode de consultation (navigateur, flux RSS, mobile, etc.) a‐t‐elle évolué ? » Non, je suis toujours sous Windows 2000, il n’y a que Firefox qui a été passé de 3.6 à 12 (la dernière version compatible avec Windows 2000). Tu ne crains pas de te faire pirater ? Ça a dû être le cas avant que je mette une mise à jour de sécurité, mais passer à Win XP ou plus est impossible avec la machine que j’ai. Sinon, plus c’est vieux, moins il y a de tentatives de piratages, j’ai l’impression. Mais, qu’on se rassure, j’ai plein de machines sous [GNU/]Linux dont une sous Kali Linux et l’autre sous Backbox prêtes à démarrer. Elles me servent à tester la sécurité de mon poste sous Win 2000 et à accueillir comme il se doit les éventuels attaquants.

Sébastien Rohaut (compte créé en 2002, cf. entretien précédent) : Je passe toujours par mon navigateur habituel, et je vais sur LinuxFr.org au moins une fois par jour. J’étais très assidu sur la tribune, mais depuis quelques années je ne participe que très peu, voire pas du tout… Ce n’est pas bien, il faut que je m’y remette. Pour moi, LinuxFr.org reste la référence sur les nouvelles importantes [GNU/]Linux, et certaines dépêches sont de très grande qualité, comme celles sur les noyaux. D’autres me saoulent clairement (comme la série sur les taptap), mais c’est le jeu !

Zenitram (compte créé en 2003, cf. entretien précédent) : Je mate de temps en temps (dans les transports) le site sur mobile (tiens, faut que je pense à faire un rapport de bogue d’ailleurs), donc c’est une évolution de mon usage, assez classique il me semble. Pas de changement sur mes préférences, toujours un peu de tout (sauf le wiki, je ne pense pas que ce soit le lieu pour faire du wiki). En termes de fréquence, j’ai surtout calmé les commentaires (bon des fois j’y retourne), déprimé par la mauvaise foi (allez, je parie que ça va troller sur cette remarque) ; j’essaye de balancer une réponse flinguant un commentaire à préjugé, généralement bien noté, et j’essaye de me retenir de flinguer les tentatives de réponse, généralement les gens qui plussent ne viennent plus, donc ça moinse un max à ce moment (et, surtout, ça part en attaque personnelle plus que débat). Ça me fait du coup gagner du temps :). Bref, je participe moins, volontairement, trouvant les commentaires moins pertinents qu’avant (c’était mieux avant…).

Lol Zimmerli, (compte créé en 1999, cf. entretien précédent) : Non, mon utilisation n’a pas vraiment changé. Flux RSS depuis Feedly, qui me permet de suivre l‘actualité très simplement. Je continue à ne pas vraiment savoir si je lis une dépêche, un journal ou une entrée de forum ; ce n’est pas le plus important pour moi. En revanche, quel que soit le contenu, le titre décide toujours si je lis le reste ou pas !

Patrick_g (compte créé en 2002, modérateur, cf. entretien précédent) : Bien entendu, par rapport à 2011, je consulte plus souvent via mobile, mais toujours avec Firefox. La fréquence de consultation s’est réduite, parce que j’ai hélas de moins en moins de temps (la famille, ce monstre chronophage).

Que pensez‐vous du nouveau type de contenu « Liens » ?

(pas de réponse de papap à cette question)

Sébastien Rohaut : J’aime bien ! J’aimerais la même chose pour la tribune, une sorte de collecte de liens automatiques de « déconne ».

Zenitram : Je n’en vois pas l’intérêt, ce qui me plaît dans les journaux est d’avoir un résumé / point de vue avant que je clique sur un lien. Si quelqu’un a envie de poser un lien sans envie de faire de remarque dessus, ça me fait penser qu’il ne le trouve pas si intéressant que ça.

Lol Zimmerli : Franchement, bof. Les journaux bookmarks avaient un petit peu d’humanité en plus.

Patrick_g : C’est une bonne idée, mais finalement je ne consulte que rarement cette partie du site.

Comment jugez‐vous l’évolution (ou la non‐évolution) du site LinuxFr.org depuis 2011 ?

(pas de réponse de papap à cette question)

(pas de réponse de Sébastien Rohaut à cette question)

Zenitram : Je ne note pas vraiment d’évolution, mais je n’en ressens pas non plus le besoin.

Lol Zimmerli : Sur le fond, il n’y a aucun changement : LinuxFr.org est une source d’information fiable et intéressante, produite par une multitude de gens aux profils différents. Peut‐être y a‐t‐il moins de contenu ? Je n’ai pas cherché les chiffres. Sur la forme, je dois dire que je ne suis globalement pas très sensible au design mais plutôt à l’ergonomie. Et en cela, je ne vois pas tellement de choses à redire.

Patrick_g : Depuis la réécriture en RoR je suis très satisfait de l’ergonomie du site. C’est clair, facile d’accès et, pour un modéro, c’est simple à utiliser. J’ai donc tendance à souhaiter que rien ne change… Ou alors, c’est que je deviens vieux !

Qu’aimeriez‐vous trouver sur LinuxFr.org qui n’y figure toujours pas ? Quel type de contenu ou de fonctionnalités rêveriez‐vous de voir arriver ?

(pas de réponse de papap à cette question)

Sébastien Rohaut : Encore une fois, ne changez rien dans les grandes lignes. Ajoutez un collecteur de liens de la tribune.

Zenitram : Ça me va très bien comme ça, désolé. :)

Lol Zimmerli : A priori, s’il manque une chose sur LinuxFr.org, c’est des femmes. Il y en a, c’est vrai, certaines se cachent peut‐être aussi sous des pseudos à consonance masculine, mais… l’impression reste qu’on est principalement entre hommes et ça nous éloigne d’une partie des idées et des avis et nous rapproche de comportements inacceptables dans les commentaires. Évidemment, ce n’est pas la faute de LinuxFr.org s’il y a plus de mecs dans ce métier en général et dans le Libre en particulier.

Patrick_g : La grande question c’est comment arriver à susciter plus de contributions de la part des lecteurs. L’interface de rédaction est bien pensée, on peut rédiger de façon collaborative dans l’espace de rédaction et nos lecteurs ont des connaissances sur plein de sujets liés au Libre. Il faut arriver à catalyser tout ça pour avoir plus de journaux et de propositions de dépêches.

Contribuez‐vous toujours sur les mêmes projets libres qu’en 2011 ? Contribuez‐vous à d’autres projets libres que ceux cités en 2011, et si oui, lesquels ?

papap : Oui, toujours les mêmes projets sur les jeux libres : LibreGamesInitiatives et jeuxlibres.net.

Sébastien Rohaut : Oui et non. Mon projet principal s’est arrêté suite à un petit souci de médisance de gens jaloux qui ont failli me causer quelques soucis avec un précédent employeur… Cependant, je contribue sur des projets comme Ansible (développement de modules) et aussi je pousse à la libération de code dans la société où je suis actuellement employé.

Zenitram : Toujours le même logiciel principal (MediaInfo), mais accompagné d’autres logiciels : (MediaConch et RAWcooked ; car… Ben, parce qu’on me paye pour !

Lol Zimmerli : Je contribue toujours aussi peu. Mes enfants ont grandi, mais pas au point de me laisser à nouveau plein de temps libre. Rendez‐vous dans dix ans !

Patrick_g : Je n’ai pas de compétences techniques particulières, alors mes contributions se limitent à mon rôle de modéro sur LinuxFr.org, des rapports de bogues épisodiques et mes quelques dons à des projets qui me semblent intéressants.

Encore une fois, vous avez l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur un ou plusieurs projets libres (les mêmes qu’en 2011 ou d’autres), lesquels citeriez‐vous ?

papap : Un projet à mettre en lumière : LibreGamesInitiatives, qui est la suite de l’association Lan Power pour la promotion, l’édition et la diffusion des jeux sous licence libre : il y a beaucoup de travail à faire (c’est mis en suspens : pas le temps pour le moment).

Sébastien Rohaut : Les mêmes et j’ajoute : HAProxy, tant depuis la prise en charge complète de SSL c’est devenu génial ; Kubernetes, tant ça a révolutionné l’orchestration ; Docker, tant c’est magique ; et Openshift Origin, qui est une offre PaaS libre magnifique.

Zenitram : Mon usage n’a pas vraiment changé, à part le passage sur le mobile, mais le Libre n’a pas vraiment percé sur le mobile et, du coup, j’ai surtout du non‐libre dessus. En regardant vite fait, le seul logiciel libre sur mon téléphone est OSMand+, et encore je l’utilise surtout quand je suis hors UE (il reste plus lourd que Google Maps, moins ergonomique, pas d’infos supplémentaires genre les heures d’ouverture des lieux visités, des liens vers le site Web, pas d’aide pour les transports en commun… Reste quelques fois des avantages genre trouver plus facilement des places de jeux ou des toilettes, mais ça reste des usages malheureusement ponctuels) à cause des frais d’itinérance, c’est dommage que le Libre n’ait pas trouvé son chemin face aux mastodontes.

Lol Zimmerli : OwnCloud est sans doute le logiciel libre que nous utilisons le plus en famille puisqu’auto‐hébergé, il gère nos agendas, contacts, fichiers, etc. C’est aussi un logiciel que j’ai pu recommander, souvent avec succès, à des amis comme à des clients. En 2018, garder la main sur une partie de ses données via un logiciel libre me semble très important ! Sinon, je suis toujours sur Firefox et, a priori, je ne suis pas près de le quitter. :)

Patrick_g : Firefox a bien évolué je trouve (Servo, Quantum, Rust, etc.). Il a presque rattrapé son retard technique sur Chrome (qui est plus récent) et le dépasse même sur certains points. Pour les utilisateurs de Chrome, je pense que ça vaut vraiment le coup de refaire un essai.

Vous aviez anticipé en 2011 les évolutions de LinuxFr.org et du Libre pour 2024. Nous sommes à mi‐chemin. À quel point pensez‐vous avoir eu raison ou tort dans votre prévision ? Comment réévalueriez‐vous votre prévision ?

(pas de réponse de papap à cette question)

Sébastien Rohaut : Je persiste sur l’idée générale. Cependant, je pense que Java est devenu has been et qu’il faut plutôt tout recoder en Node.js mono‐thread, afin de permettre aux excellents devs front‐end de devenir de très mauvais développeurs back‐end. Je connais des gens, vous embauchez ?

Zenitram : À me relire, je n’avais pas anticipé mais espéré, ben c’est mort. J’espérai que les libristes arrêtent de se flinguer entre eux, mais on a toujours DEB contre RPM, GNOME contre KDE, 36 méthodes différentes pour intégrer un logiciel dans une distrib’. Un peu d’espoir avec Flatpack, mais, bon, on a inventé aussi AppImage, Snap… Encore et encore à se tirer dessus tout en laissant les autres gros continuer à offrir mieux. J’aimais aussi l’idée que l’AGPL gagne du terrain, mais je suis passé à aimer le copyfree car j’ai l’impression que le copyleft apporte plus de problème qu’il n’en résout, en pratique. J’anticipe donc (à regret) que le Libre est dans les couches basses, mais qu’il y a peu de monde à avoir trouvé un business model viable pour des logiciels grand public. Même Firefox se ramasse, reste VLC mais pour combien de temps ?

Lol Zimmerli : Le Libre a bien progressé, souvent sans que les utilisateurs le sachent ; là, j’ai bon, je ne change pas une virgule. Pour le futur de LinuxFr.org, je dirais que c’est mieux que ce à quoi je m’attendais ! Mais j’avais bon sur la tendance générale.

Patrick_g : Pff… J’avais prédit une consultation du site via des nano‐projecteurs lasers à focalisation rétinienne. On dirait que j’ai été un brin optimiste. :-)
Plus sérieusement, si l’on regarde l’évolution du Libre en général, je suis toujours stupéfait que les entreprises et les gouvernements ne semblent pas comprendre plus rapidement les avantages en termes de souveraineté, de sécurité et de prix que le Libre apporte. J’avais espéré que Windows coulerait beaucoup plus vite que ça. Bon, je suis un peu amer en ce moment, parce que tous les salariés de mon entreprise vont basculer sur Office 365 et Outlook 365. C’était bien la peine que Snowden se décarcasse !

Quel serait l’environnement / la configuration de vos rêves ?

papap : Je n’ai pas de configuration de rêve. Je cherche un [GNU/]Linux adapté au matos que j’ai ou que je trouve. Il est vrai que ça devient problématique avec l’abandon progressif des distribs 32 bits. Et je me suis aperçu qu’il faut éviter les cartes NVIDIA (Linus Torwalds est d’accord d’ailleurs, car elles « sucks »).

Sébastien Rohaut : Un environnement de bureau cohérent, intégré, avec tous les connecteurs « cloud » présents (agenda, drive, courriels, contacts…). Je suis toujours fidèle à KDE sur certaines machines, notamment KDE Neon. Mais… Je dois avouer que je préfère les environnements macOS (Macbooks et Hackintosh). Quitte à faire tourner [GNU/]Linux dans des conteneurs ou dans des machines virtuelles. Allez : un portable ultra léger avec 10 h d’autonomie et 13 pouces sous KDE Neon.

Zenitram : Je trouve toujours le bureau Windows plus agréable que les offres libres, rien à faire… Et le « matériel libre » ne me convainc pas, dommage. En fait, je suis plutôt en mode décroissance et donc les configs de plusieurs années me vont. En fait, on remarque surtout que tout va plus vite, ou finalement plus lentement : le monde bouge, mais plus sur les services (du contenu) que sur les outils (le matériel n’évolue qu’à la marge marketing, que ce soit fixe, portable ou mobile, les sites ont quelques petits truc en plus mais rien de disruptif). J’aimerais un portable ou smartphone plus léger, d’une plus grande autonomie, des logiciels optimisés pour moins flinguer la batterie… Mais je n’anticipe rien de tout ça.

Lol Zimmerli : La virtualisation a avancé et mon rêve d’alors est devenu, en quelque sorte, réalité avec les machines cloud à la demande. Le rêve est devenu cauchemar car c’est la jungle entre les prestataires à la liste de prix plus longue que leurs conditions générales, ceux qui ferment, ceux qui ont la version 2 de leur machine cloud mais qui ne peut pas être migrée depuis une instance v1, etc. Non, le cloud n’est pas une jungle, il est bien pire que ça !

Patrick_g : En 2011, mon laptop était sous Debian et j’étais content. Maintenant, j’utilise Arch et je suis encore plus content. Côté smartphone, en revanche, c’est pénible de ne pas disposer de la même liberté d’aller voir ailleurs. Et encore, mon Nexus 5X (dont la gestion de sécurité s’arrête en septembre) semble relativement bien pris en charge par LineageOS. Il va falloir que je me plonge dans les tutos et que je tente le coup. Mais, bon, des pilotes libres intégrés au noyau ça faciliterait la vie de tout le monde, alors c’est ça la config de mes rêves.

Autre chose à rajouter ?

papap : Mine de rien, LinuxFr.org est une sorte de rassemblement de gens au top dans de nombreux domaines techniques (autour de l’informatique ou des licences libres). Si l’on cherche quelque chose a priori impossible à trouver, et qu’on pose gentiment la question, on a presque toujours la réponse et une réponse pointue. Et souvent, un article sort vraiment intéressant, même parfois dans les journaux. Et il y en a beaucoup sur les jeux.

Sébastien Rohaut : Continuez les gars, continuez ! Vous êtes l’âme de la communauté [GNU/]Linux dans les pays francophones. Je vous aime, cordialement, bisous.

Zenitram : Je suis étonné de voir comme les libristes ont évolué. J’ai l’impression que les libristes défendant le Libre ont plus ou moins disparu, les « éthiques » trouvant le non‐libre pas si mal que ça (même les admins laissent passer sur leur site un journal qui dit que NC est open source sans faire d’édition NdM [N. D. M. : elle a été ajoutée depuis] et qui sera lu par plein de monde), les « pragmatiques » laissant les autres blablater sur GPL v2 contre GPL v3 et/ou si une entreprise est dans l’idée qu’ils se font du Libre. Deux visions du Libre, toujours, mais l’une semble amener plus de monde que l’autre (je vous laisse imaginer laquelle).

Lol Zimmerli : Il faut, plus que jamais, continuer à communiquer sur le Libre. Je le disais plus haut, aujourd’hui la grande majorité d’utilisateurs de libre n’en sont pas conscients, ne voyant, au mieux, que la gratuité. On avait tort de penser qu’il suffirait d’en parler dix ans et que ce serait fait : il faudra sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier, car la liberté n’est pas une priorité pour la majeure partie de nos contemporains. Alors, oui, longue vie à LinuxFr.org !

(pas de réponse de Patrick_g à cette question)

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur


LIRE