Arte.tv +7

A voir ou revoir actuellement :

Un vrai faussaire

B.L. d’Otterzele a vingt ans quand un ami lui confie avoir fabriqué un faux dessin de James Ensor, qu’il a revendu en le faisant passer pour un vrai. B.L. d’Otterzele est joueur, c’est aussi un très bon dessinateur et un amateur d’art. Ce jour-là, il découvre une manière excitante, exigeante et élégante de gagner de l’argent. Alors il se met au travail, soutenu par une bande d’amis. Arpenter les salles de ventes, détailler l’état des cadres et des étiquettes, étudier les tableaux des grands maîtres... Et enfin, dessiner "à la manière de" (Delvaux, Permeke, Picasso, Le Corbusier, Ensor, Spilliaert, Frits van den Berghe) des croquis et esquisses, mais sans jamais les signer. A ce jeu-là, la mise en scène est aussi importante que l’objet d'art : B.L. d’Otterzele y excelle... jusqu’à la case prison. 
Avec humour et simplicité, cet honnête faussaire belge raconte un marché de l'art où les apparences comptent parfois plus que la qualité de l'oeuvre.

Enregistrements : juin et août 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Fabienne Laumonier ]]>

Au royaume des touloulous

Goûtez aux bals parés-masqués du carnaval de Guyane : ambiance biguine et chaleur tropicale dans les dancings mythiques de Cayenne. On y retrouve chaque samedi soir de carnaval de drôles de créatures, les touloulous. Sous le costume se cachent des femmes qui dissimulent leur identité. Chacun connaît les codes : les touloulous disposent d’un droit éphémère, mais absolu, celui de choisir leurs cavaliers non déguisés. Là, au milieu de la foule, au rythme des instruments, elles se connectent à la musique, à leur partenaire, à elles-mêmes. Le costume est un doux complice pour se laisser porter par les mouvements de leur corps dans un anonymat rassurant. 
"Au royaume des touloulous" est une plongée dans les secrets d’une pratique qui fait la fierté de toute une communauté. 

Ce documentaire a bénéficié d'une bourse d’aide à la création ‘Brouillon d'un rêve sonore’ de la SCAM en 2018.

Enregistrements : janvier-mars 16, janvier 18 - Ecriture : Laure Chatrefou et Anne Guillou - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Laure Chatrefou ]]>

Écouter le cinéma (5/5) : Shebam, blop, wizz !

Déjà 4 épisodes sur le son au cinéma et ce podcast n’a toujours pas parlé de Star Wars ! Cet ultime épisode revient sur la révolution qu’a été le design sonore de Ben Burtt pour le film de George Lucas (1977), et élargit le champ sur le rôle du sound design dans le cinéma fantastique et S-F contemporain.

Un podcast sur le son au cinéma, comment on le fabrique et à quoi il sert. Effets, trucages et astuces, les oreilles d’or du cinéma révèlent comment ils créent la bande sonore d’un film. Ils sont bruiteurs, monteurs ou compositeurs, ils travaillent sur des blockbusters de science-fiction ou des films d’auteur. Ils adorent leur métier et racontent tout depuis leur studio.

Films cités dans l’épisode : Terminator 2, Avengers, Valérian, Star Wars, Planète interdite, Matrix.

Anecdote : Le monteur Pascal Villard décortique le sound design révolutionnaire de Ben Burtt pour le film Star Wars. Par exemple, le son des chasseurs TIE fait d'un mélange de moteur et de barrissement d’éléphant.

Avec : Guillaume Bouchateau, Pascal Villard, Grégory Vincent, Jean-Stéphane Guitton

Entretiens, montage, textes et voix : Laetitia Druart - Réalisation : Samuel Hirsh et Laetitia Druart - Musique originale et mix : Samuel Hirsh - Illustration : Zaven Najjar ]]>

Écouter le cinéma (4/5) : Un frisson dans la nuit

Épisode 4/5: Un frisson dans la nuit
Susciter la peur du spectateur est une entreprise aussi vieille que le cinéma lui-même. Les ingénieurs du son révèlent leurs trucs pour donner le frisson, et décodent les classiques du film d’épouvante, un genre extrêmement sonore.

Un podcast sur le son au cinéma, comment on le fabrique et à quoi il sert. Effets, trucages et astuces, les oreilles d’or du cinéma révèlent comment ils créent la bande sonore d’un film. Ils sont bruiteurs, monteurs ou compositeurs, ils travaillent sur des blockbusters de science-fiction ou des films d’auteur. Ils adorent leur métier et racontent tout depuis leur studio.

Films cités dans l’épisode : King Kong, M le Maudit, La Féline, Silent Hill, Martyre(s), Les Rivières pourpres 2, The Shining, Frankenstein

Anecdote :
Le son de la pluie sur un toit rassure, parce que c’est un son régulier, alors que si le son comporte des ruptures, il crée un malaise. Guillaume Bouchateau donne en exemple le petit Danny sur son tricycle dans les couloirs de l’Hôtel Overlook : le son discontinu des roues passant des tapis au plancher rend la scène oppressante pour le spectateur de Shining.

Avec : Jean-Stéphane Guitton,  Guillaume Bouchateau, Pascal Villard, Nicolas Becker, Nicolas Dubois, Judith Guittier 

Entretiens, montage, textes et voix : Laetitia Druart - Réalisation : Samuel Hirsh et Laetitia Druart - Musique originale et mix : Samuel Hirsh - Illustration : Zaven Najjar ]]>

Écouter le cinéma (3/5) : Marcher sur des os

Épisode 3/5: Marcher sur des os
Poireaux, pâtes et cuir : les bruiteurs du cinéma font parler les matières. Gros plan sur un métier encore artisanal qui est au cœur du travail de la bande son des films de genre.

Un podcast sur le son au cinéma, comment on le fabrique et à quoi il sert. Effets, trucages et astuces, les oreilles d’or du cinéma révèlent comment ils créent la bande sonore d’un film. Ils sont bruiteurs, monteurs ou compositeurs, ils travaillent sur des blockbusters de science-fiction ou des films d’auteur, ils adorent leur métier et racontent tout depuis leur studio.

Films cités dans l’épisode : Le labyrinthe de Pan, Alien, Le loup-garou de Londres, Total Western, 127 heures, Revenge.

Anecdotes :
Nicolas Dubois fait pousser un poil de loup-garou en épluchant un pamplemousse...
Au tout début de sa carrière, Judith Guittier travaille sur le film Total Western pour lequel  elle doit bruiter une scène de torture... avec des endives ! Le son qu’elle obtient est si réaliste et si écoeurant qu’elle doit sortir du studio.

Avec :
Grégory Vincent, bruiteur (Premier contact, Revenge, Au revoir là-haut, L’écume des jours...)
Judith Guittier, bruiteuse (Le transporteur, Taxi 3, La Princesse de Montpensier...)
Nicolas Dubois, bruiteur, créateur et responsable de la société Soundfishing
Nicolas Becker, Pascal Villard

Entretiens, montage, textes et voix : Laetitia Druart - Réalisation : Samuel Hirsh et Laetitia Druart - Musique originale et mix : Samuel Hirsh - Illustration : Zaven Najjar ]]>

Rose d'acier

Depuis la naissance de notre fille, Rose, d'improbables bonnes fées veillent sur elle. Elles sont chinoises, travailleuses du sexe et font partie de notre vie. Car mon homme, Tim, bosse depuis dix ans avec elles à Médecins du Monde. Il y a quatre ans, j'étais enceinte quand elles ont créé leur propre association, Les Roses d'acier. Quelques mois plus tard, notre fille est née et on a décidé de l'appeler Rose. Notre Rose et les Roses d'acier ont en commun une chanson de pop chinoise, un goût prononcé pour les gâteaux d'anniversaire gonflés à la chantilly, et des histoires de résistance. Entre soirées de karaoké endiablées et manifs de travailleur.se.s du sexe, c'est le récit de cette rencontre miraculeuse et de combats communs. "Nous sommes les Roses d'acier, aux quatre coins du monde, notre sourire s'étend sans jamais rien céder."

Anne-Sophie Lepicard a grandi à Rouen en écoutant la radio. Auteure de plusieurs courts métrages, elle travaille désormais comme formatrice et intervenante en audiovisuel tout en développant ses propres projets.

Enregistrements : avril-juin 17 - Texte et voix : Anne-Sophie Lepicard - Prises de son : Anne-Sophie Lepicard et Sara Monimart - Réalisation et mixage : Sara Monimart - Illustration : Rozenn Quéré]]>

Écouter le cinéma (2/5) : Le cri des monstres

Épisode 2/5 : Le cri des monstres
Pascal, Guillaume et Nicolas travaillent le son pour les plus grands réalisateurs. De King Kong à Premier contact, de Jurassic Park à Godzilla, ils décryptent les cris des créatures fantastiques les plus célèbres et dévoilent leurs astuces pour donnent vie aux monstres.

Un podcast sur le son au cinéma, comment on le fabrique et à quoi il sert. Effets, trucages et astuces, les oreilles d’or du cinéma révèlent comment ils créent la bande sonore d’un film. Ils sont bruiteurs, monteurs ou compositeurs, ils travaillent sur des blockbusters de science-fiction ou des films d’auteur, ils adorent leur métier et racontent tout depuis leur studio.

Films cités dans l’épisode : Godzilla, King Kong, Premier contact (Arrival), Valérian, E.T, Jurassic Park, Silent Hill, Them (Des monstres attaquent la ville).

Anecdotes :
Le cri inventé pour le monstre japonais Godzilla a été fabriqué à partir d’un gant de crin frotté contre une contrebasse. Ce son si reconnaissable est encore utilisé dans les remakes d’aujourd’hui.
Pour créer le langage des octopodes du film Premier contact (Arrival), le bruiteur Nicolas Becker a utilisé comme base le chant des baleines.

Avec : Pascal Villard, Guillaume Bouchateau, Nicolas Becker

Entretiens, montage, textes et voix : Laetitia Druart - Réalisation : Samuel Hirsh et Laetitia Druart - Musique originale et mix : Samuel Hirsh - Illustration : Zaven Najjar ]]>

Écouter le cinéma (1/5) : Du vent dans la plaine

Un podcast sur le son au cinéma, comment on le fabrique et à quoi il sert. Effets, trucages et astuces, les oreilles d’or du cinéma révèlent comment ils créent la bande sonore d’un film. Ils sont bruiteurs, monteurs ou compositeurs, ils travaillent sur des blockbusters de science-fiction ou des films d’auteur, ils adorent leur métier et racontent tout depuis leur studio.
 

Episode 1/5 : Du vent dans la plaine
Dans ce premier épisode, les ingénieurs du son de La haine, Gravity et Sur mes lèvres dévoilent les bases de la mise en scène sonore. Ils racontent le rôle de l’ambiance au cinéma, expliquent comment le son des films peut raconter une histoire, donner des indices et entrer dans l’inconscient du spectateur pour influencer ses émotions. 

Films cités dans l’épisode : La Môme, Sur mes lèvres, Blade Runner, La Haine, Gravity, Rencontres du troisième type.

Anecdote : Dans La Haine, toutes les séquences à Paris sont en son mono, et tout ce qui se passe en banlieue est en stéréo. Ce qui donne à la capitale l’effet d’une ville inconnue, confuse et dangereuse pour les banlieusards, quand au contraire leur cité trouve avec un son large et riche une forme de grâce et de profondeur.

Avec : Pascal Villard, monteur son et sound designer  (Santa & Cie, De rouille et d’os, De battre mon cœur s’est arrêté). César du meilleur son pour La Môme et Sur mes lèvres.
Guillaume Bouchateau, monteur son et sound designer (Valérian, Les Combattants, Jack et la mécanique du cœur).
Jean-Stéphane Guitton, compositeur et professeur de musique de film au conservatoire de Paris.
Anne Le Campion, mixeuse (La jeune fille et la mort, Miss Sloane, Léon...) César du meilleur son pour Tous les matins du monde.
Nicolas Becker, bruiteur, sound designer et compositeur (Gravity, 127 heures, La Haine, Premier contact...)

Enregistrements : juin-septembre 18 - Entretiens, montage, textes et voix : Laetitia Druart - Réalisation : Samuel Hirsch et Laetitia Druart - Musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar ]]>

Mon travail ne sert à rien

Aurore conçoit des publicités sur le web pour des banques ou des marques de luxe. Au début, les paillettes du CDI et des tickets restos lui suffisent. Mais très vite, elle se demande pourquoi, après avoir dépensé 30 000 euros dans une école de commerce avec l'espoir d'une bonne carrière , elle se pose autant de questions sur le sens de son travail. Et puis, un jour, elle découvre l'existence du "bullshit job" ou "job à la con". Un bullshit job, pour Jean-Laurent Cassely, journaliste et auteur du livre "La révolte des premiers de la classe", c'est un métier qu'on ne peut pas expliquer à sa grand-mère. Chef de projet, community manager, responsable marketing... Tous ces nouveaux boulots, valorisés socialement, mais dont l'impact sur la société est nul ou négatif. Et donnent à ceux qui les occupent un fort sentiment d'inutilité. Elle enquête sur ce phénomène et rencontre celles et ceux qui pensent être plus utiles à boire des cafés au bar du coin plutôt que de passer leur journée à "bullshiter".

Enregistrements : janvier, février, septembre 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Aurore Le Bihan]]>

Nénette parle patois

Pour Nénette, ma grand-mère, ça n’a pas toujours été facile de parler le français. Sa langue à elle, c’est le patois limousin. Mais aujourd’hui, de Limoges à Bordeaux, il ne reste plus grand monde avec qui échanger. La langue s’évapore en même temps que les gens qui la parlent. Alors, je reviens à la ferme lui rendre visite et enregistrer les mots, les graver, avant qu’ils ne disparaissent. 

Enregistrements : octobre-novembre 18 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation & photo : Cédric Calandraud ]]>

Radio Mondial

Pendant 90 minutes, le 15 juillet 2018, une grande partie de la planète a suivi la finale de la coupe du monde de football. Nous avons enregistré une soixantaine de radios qui commentaient le match à leur manière dans le monde entier : Ghana, Mali, Brésil, Argentine, Pologne, Croatie, Thaïlande, Bangladesh, Indonésie, Maroc...
Le traitement sonore du même événement donne à entendre ce qui nous rassemble dans un monde globalisé, mais aussi les différences culturelles qui persistent. Certaines radios entrecoupent la diffusion de publicités, d’autres d’appels à la prière, de dédicaces ou de l’annonce de l’heure locale, bombardant des jingles ou de la musique à la mi-temps.
Dans une époque globalement visuelle, où nous sommes tous connectés via le petit écran et l’internet, écouter la radio semble une pratique désuète, mais le commentateur reste une figure importante pour les amateurs de football du monde entier. Ce collage sonore propose de réécouter un récit dont tout le monde connaît l’issue, à travers ses langues, ses accents, ses rythmes et ses mélodies, sur fond de grésillements et de saturations propres à la radio hertzienne.

Radio Mondial (Español)
Durante 90 minutos el 15 de julio 2018, una gran parte del planeta siguió la final de la Copa Mundial de Fútbol. Grabamos unas 60 estaciones de radio del mundo entero comentando el partido, cada uno a su manera : en Ghana, Mali, Brasil, Argentina, Polonia, Croacia, Tailandia, Bangladesh, Indonesia, Marruecos…
El tratamiento sonoro del mismo acontecimiento nos ofrece escuchar aquello que nos une y nos reúne en un mundo globalizado, pero también las diferencias culturales que persisten. Algunas radios interrumpen la transmisión con publicidad, otras con los llamados del muecín, dedicatorias, anuncios de la hora local, bombardeo publicitario y música durante el medio tiempo.
En una época globalmente visual, donde estamos conectados a través de pequeñas pantallas y el internet, escuchar la radio parece una práctica antigua, pero el comentador sigue siendo una persona importante para los aficionados de la pelota. Este “collage” sonoro propone re-escuchar un relato del cual todo el mundo conoce el final, a través de una variedad de lenguas, acentos, ritmos y melodías sobre un fondo sonoro de interferencias y saturaciones propias de la radio.

Radio Mondial (English)
On July 15, 2018, over the course of 90 minutes, a big part of the planet followed the FIFA’s World Cup final tournament. We recorded around 60 radio broadcasters from all over the world which all commented on the match each in their own way: in Ghana, Mali, Brazil, Argentina, Poland, Thailand, Bangladesh, Indonesia, Morocco, among others.
Through the sound-based coverage of one of the planet’s biggest events the act of listening unites people and brings us together in a global sense, but also gives us the opportunity to identify our cultural differences. For example, during half-time, some radio broadcasters interrupt the match with advertisements, while others have prayer calls, personal dedications, the local hour announcement, or simple bombarding listeners with jingles and music.
In global and mostly visual times, when we are connected through a small screen and the internet, listening to the radio seems like an old-fashioned practice, but for soccer lovers the commentator is still a relevant and an important character in their lives. This sound collage invites us to listen to a story of which we all know the end through a variety of languages, accents, rhythms and melodies within a background of crackling and saturation, very common sounds in radio broadcasts.

Radio Mondial (português)
15 de julho de 2018.
Durante 90 minutos, grande parte do planeta seguia a copa do mundo de futebol. Enquanto isso, gravávamos rádios de 60 países a narrar, cada uma à sua maneira, esse mesmo evento: Ghana, Mali, Brasil, Argentina, Polônia, Croácia, Tailândia, Bangladesh, Indonésia, Marrocos...
Escutar uma centena de vozes a comentar, juntas, as mesmas dinâmicas no campo, evidencia o que nos une e nos assemelha em um mundo globalizado. Deixando, no entanto, soar suas marcas e particularidades culturais que persistem em suas transmissões permeadas por publicidades, dedicatórias, pausas para a reza, jingles, anúncios de hora local ou músicas no intervalo.
Em uma época globalmente visual, em que estamos todos conectados às nossas telinhas e à internet, escutar a rádios talvez seja um gesto em desuso, mas o narrador de futebol não deixa de ser uma figura importante para os amantes do esporte.
Essa colagem sonora tem como proposta reescutar uma história em que todos conhecemos o final, através de diversas línguas, sotaques, ritmos e melodias, muitas vezes saturadas e ao fundo ruidoso, típicos da rádio.

Enregistrements : 15 juillet 18 - Réalisation : Sara Lana et Félix Blume]]>

Première loge (4/4) : La belle et le clochard

Merry Royer grandit à Paris dans un bel immeuble de la rive gauche, entre une mère rédactrice en chef d’un magazine de mode et une gardienne d’immeuble portugaise. Devenue adulte, elle rompt avec un héritage familial compliqué pour devenir rappeuse. En guise de job d’été, elle remplace une gardienne d’immeuble dans le sixième arrondissement qui l’a vue grandir, et se met à faire le ménage chez les bourgeois. De la loge à la scène, itinéraire d’une enfant déchaînée.

Première loge (4/4) : La belle et le clochard
A force de portes déverrouillées et de toilettes récurées, et par le truchement du podcast, Merry fait une grande rencontre. 

Texte et voix : Merry Royer - Adaptation radiophonique et réalisation : Sabine Zovighian - Bruitages : Elodie Fiat - Musique et réalisation : Samuel Hirsch - Avec : Eddy Letexier (Jacques), Catherine Hirsch (la mère), Teresa Ovidio (Fortuna) - Illustration : Valerian7000 - Rap : Lago 2 Feu]]>

Première loge (3/4) : Entre quatre murs

Merry Royer grandit à Paris dans un bel immeuble de la rive gauche, entre une mère rédactrice en chef d’un magazine de mode et une gardienne d’immeuble portugaise. Devenue adulte, elle rompt avec un héritage familial compliqué pour devenir rappeuse. En guise de job d’été, elle remplace une gardienne d’immeuble dans le sixième arrondissement qui l’a vue grandir, et se met à faire le ménage chez les bourgeois. De la loge à la scène, itinéraire d’une enfant déchaînée. 

Première loge (3/4) : Entre quatre murs
Dans la solitude de la loge, entre la relève du courrier, la visite des propriétaires et le tri des poubelles, Merry revisite ses souvenirs et rappe sa vie. 

Rap (9'10) : Lago 2 Feu "LAGOFA$T"

Texte et voix : Merry Royer - Adaptation radiophonique et réalisation : Sabine Zovighian - Bruitages : Elodie Fiat - Musique et réalisation : Samuel Hirsch - Avec : Catherine Hirsch (la mère), Teresa Ovidio (Fortuna), Samuel Glaumé (le voisin), Joseph Hirsch (l’enfant) - Chant lyrique : Mathilde Ortscheidt - Illustration : Valerian7000 - Rap : Lago 2 Feu ]]>

Première loge (2/4) : Fortuna

Merry Royer grandit à Paris dans un bel immeuble de la rive gauche, entre une mère rédactrice en chef d’un magazine de mode et une gardienne d’immeuble portugaise. Devenue adulte, elle rompt avec un héritage familial compliqué pour devenir rappeuse. En guise de job d’été, elle remplace une gardienne d’immeuble dans le sixième arrondissement qui l’a vue grandir, et se met à faire le ménage chez les bourgeois. De la loge à la scène, itinéraire d’une enfant déchaînée. 

Première loge (2/4) : Fortuna
Merry rencontre Fortuna, la gardienne qu’elle remplace tout le mois d’aôut, et qui doit partir au Portugal pour enterrer son mari. D’une cage d’escalier à l’autre, cette perte résonne de façon particulière chez Merry. 

Rap (13'10) : Lago 2 Feu "LE TAF"

Texte et voix : Merry Royer - Adaptation radiophonique et réalisation : Sabine Zovighian - Bruitages : Elodie Fiat - Musique et réalisation : Samuel Hirsch - Avec : Catherine Hirsch (la mère) et Teresa Ovidio (Fortuna) - Chant lyrique : Mathilde Ortscheidt - Illustration : Valerian7000 - Rap : Lago 2 Feu ]]>

Première loge (1/4) : Fille de

Merry Royer grandit à Paris dans un bel immeuble de la rive gauche, entre une mère rédactrice en chef d’un magazine de mode et une gardienne d’immeuble portugaise. Devenue adulte, elle rompt avec un héritage familial compliqué pour devenir rappeuse. En guise de job d’été, elle remplace une gardienne d’immeuble dans le sixième arrondissement qui l’a vue grandir, et se met à faire le ménage chez les bourgeois. De la loge à la scène, itinéraire d’une enfant déchaînée. 

Première loge (1/4) : Fille de.
Il n’y a pas de sots métiers. Merry le sait, elle en a beaucoup essayés. Un été, pendant qu’elle prépare la sortie de son premier single de rap, elle accepte un remplacement dans une loge de gardienne.

Rap (9'25) : Lago 2 Feu "LAGOGESA"

Texte et voix : Merry Royer - Adaptation radiophonique et réalisation : Sabine Zovighian - Bruitages : Elodie Fiat - Musique et réalisation : Samuel Hirsch - Avec : Catherine Hirsch (la mère) et Teresa Ovidio (Maria) - Illustration : Valerian7000 - Rap : Lago 2 Feu ]]>

Devenir juive, rester soi-même

Mathilde veut devenir juive. Personne dans sa famille n’est juif. Mais depuis plusieurs années déjà, elle étudie la Tora et ses commandements, elle apprend l'hébreu et fréquente des rabbins. Car ce sont les rabbins du Consistoire qui, un jour, lui  accorderont ou pas sa conversion. Elle apprend sa future religion et pratique avec passion : ne pas fumer le samedi, allumer les bougies de shabbat, réciter les prières... 
Mais il y a un problème. Mathilde est avec une fille, d’origine iranienne en plus. Une situation inadmissible pour les orthodoxes : "S’ils me chopent en train d’embrasser ma copine, je suis morte, quoi." Pourquoi, comment, peut-on se convertir à une religion qui refuse son identité sexuelle ? 

Enregistrements : juillet, août, septembre 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Tassilo Hummel - Illustration : Odélia Kammoun ]]>

Mental FM

Une femme se plante un micro dans le cerveau pour enregistrer tout ce qui s'y dit. Dans sa tête comme dans la nôtre, il y a mille radios branchées en permanence : doutes, angoisses, jugements, désirs, appétits, procrastination... Bienvenue sur Mental FM, la fréquence des voix dans nos têtes.  
Journaliste spécialiste des masculinités, Victoire Tuaillon anime chez Binge Audio le podcast "Les couilles sur la table", prix du podcast de conversation au Paris Podcast Festival 2018. 
Elle signe là une (auto)fiction vive et drôle sur nos paniques intimes, superbement mise en voix par Charlotte Duran et en sons par Arnaud Forest. Inclus le tube : "Bébé dedans ! Bébé dedans ! Baiser !". 
 

Enregistrements : 25 janvier 18 - Texte : Victoire Tuaillon - Voix : Charlotte Duran - Réalisation et musique originale : Arnaud Forest - Illustration : Maïc Batmane]]>

Héroïnes

Quelle est la place des femmes dans l’histoire de l'art ? Malgré les appels à davantage d’égalité, l’art reste un domaine résolument masculin. « Je voulais le monde et le monde alors appartenait aux hommes », disait Niki de Saint Phalle. Où sont les femmes dans les musées ? Je pars à leur recherche dans le Centre Pompidou. Je traverse un pan de l’histoire de l’art, du début du 20e siècle à nos jours, en plongeant dans les univers de Natalia Gontcharova, Niki de Saint Phalle, Annette Messager et Sadie Benning. Elles sont mes héroïnes. Leur audace, leur génie et leur volonté leur ont permis de s’imposer dans un monde qui ne leur était pas destiné. « Les minorités deviennent fortes quand elles se servent de leurs propres atouts sans essayer d’imiter ceux de la majorité» (Annette Messager).  

Cette "Museum Fiction" coproduite avec le Centre Pompidou est librement inspirée de ses collections.

Enregistrements : octobre 18 - Interprètes : Laure Chatrefou, Chloé Assous-Plunian, Samuel Hirsch, Tatiana Zelenina, Sabine Zovighian, Lou Ciantar, Emma Broughton - Réalisation : Samuel Hirsch - Texte et voix : Laure Chatrefou - Coproduction : Centre Pompidou]]>

L'amour de leur vie

Depuis mes 17 ans, je couche avec le même garçon : Léo, mon amoureux du lycée. Ca peut paraître curieux en 2018, mais à bientôt 25 ans, je n’ai connu qu’un seul partenaire sexuel. Comme ma grand-mère Colette ! Sauf que Colette a épousé un mari plutôt dominateur et volage, voire carrément abusif. A 90 ans, elle parle pour la première fois de son intimité et livre enfin tout ce qu’elle s’est retenue de dire durant toute sa vie : la vie sexuelle d’une femme dans les années 50. Une vie prisonnière des normes, de la religion, mais où brûle encore le regret d'un amour échappé.  

Enregistrements : mars 18 - Prise de son, montage, textes et voix : Inès Edel-Garcia - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest ]]>

La guerre des appelés en Algérie

A 20 ans, Rémi, Georges, Gilles et les autres se sont retrouvés soldats, appelés au cœur de la guerre d’Algérie. Une guerre sans nom et sans visage, avec son lot d’atrocités et de crimes. A leur retour en France, personne ne leur a posé de questions : ni leurs femmes, ni leurs parents. Comme beaucoup d'autres ils se sont tus.  
50 ans plus tard, c’est le déclic quand ils reçoivent leur pension d’ancien combattant. Impossible pour eux d’accepter cet argent pour des crimes qu’ils ont commis là-bas. Alors Rémi et ses amis, une bande de vieux paysans retraités du Tarn, fondent la 4ACG, Association des Anciens Appelés d’Algérie Contre la Guerre. Par ce biais, ils reversent leur maigre pension à des associations humanitaires en Algérie. Mais surtout, ils permettent à tout nouvel adhérent de raconter pour la première fois son histoire de la guerre d'Algérie. Des témoignages émouvants et pas militants, qui font la part des horreurs. Des récits durs et d'autant plus nécessaires pour lever les tabous sur une guerre qui n'a jamais dit son nom.

Enregistrements : mai 18 - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Jane Birmant ]]>

In Bed

Une soirée. Une femme rencontre un homme. Ils partagent un intérieur. Des lignes, des à-plats et des couleurs. 
L’artiste américain Philip Guston était l’un des pionniers de l’expressionnisme abstrait. En 1970, alors qu’il est porté aux nues par la critique, il crée le scandale : il présente In Bed, un tableau qui signe son retour à la figuration, à la Malborough Gallery de New York. Il veut pouvoir peindre la violence sociale, « raconter des histoires » et surtout rester libre. 
Ici, une jeune femme  (Sabine Zovighian) tombe amoureuse de l’artiste (Benjamin Abitan). Il se glisse sous ses draps et l’embarque dans des nuit sans sommeil. Impossible de se coucher et de faire abstraction du monde, des objets et des gens. 
Cette "Museum Fiction" a été imaginée d’après l’œuvre de Philip Guston, en partenariat avec le Centre Pompidou.

Enregistrements : septembre 18 - Réalisation : Samuel Hirsch - Interprètes : Sabine Zovighian, Benjamin Abitan - Texte et voix : Sabine Zovighian]]>

Le carnet russe

"Je n'ai pas vraiment connu ma mère qui est morte quand j'avais treize ans. Mais j'ai gardé pas mal d'affaires dont un petit agenda rouge de l’année 1966. C’est l’agenda de ses 20 ans, quand elle étudiait dans l'Espagne franquiste. Je suis curieuse de savoir ce qu’il contient, mais il est écrit en russe. Heureusement, je connais une traductrice qui va pouvoir m’aider à le déchiffrer pour découvrir la jeune fille qu’était ma mère. Mais, au fait, qu’est-ce que j'espère vraiment trouver là-dedans ?"

Claire Latxague est enseignante-chercheuse et éditrice de bandes dessinées.

Enregistrements : février, avril, juin 18 - Traductrice : Elena Ourjoumtseva - Réalisation : Samuel Hirsch - Texte & voix : Claire Latxague ]]>

La dernière séance

Parce que son psy s’est endormi pendant leur séance, Benjamin décide de se venger. Il confie désormais ses états d'âme à son téléphone portable, sur lequel il commente ses diverses activités : croiser Eric Zemmour dans le métro, prendre des champignons hallucinogènes, faire l’amour avec sa compagne...  Une autofiction hilarante et virtuose sur la psychanalyse - et comment s'en débarrasser - face aux pouvoirs du récit. A noter, il s'agit aussi de la première fiction radio entièrement enregistrée au téléphone portable. 
Benjamin Abitan écrit et réalise d'habitude des fictions pour France Culture. Sa série "La préhistoire du futur" a reçu le prix Europa en 2017.

Enregistrement : 2018 - Texte et voix : Benjamin Abitan - Réalisation : Benjamin Abitan et Samuel Hirsch - Illustration : Quentin Faucompré]]>

Retrouve ton porc

À 19 ans, Anouk a connu le garçon idéal, beau, drôle et intelligent... Mais dans l'intimité, Damien avait tendance à mal traiter ses compagnes, à « forcer » les rapports sexuels. Six ans plus tard, Anouk retrouve Damien et le confronte sur leur relation. Entretemps il y a eu l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo, et le jeune homme a beaucoup réfléchi à son attitude envers les femmes... La confrontation devient un dialogue, rare, tendu, émouvant. Un moment de résilience, un podcast étonnant qui aborde avec franchise les enjeux majeurs de 2018. 



 

Enregistrements : juin 18 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Anouk Perry - Illustration : Quentin Zuttion ]]>

Juste un gigolo

Si vous voulez savoir « ce que veulent les femmes », demandez à un professionnel. Andy est flamand, vit à Anvers (Belgique) et parle plusieurs langues. ​Il rencontre des femmes pour leur donner de l’amour et du « plezier ». Escort-boy, il propose des moments de douceur, de sexe, de massage ou de sorties de 80€ à 1500€. Ce personnage tendre et truculent fait découvrir sa ville et son métier, et partage quelques réflexions sur l’amour. Alors que l'on questionne enfin les rites et les pratiques de la masculinité, sa parole révèle beaucoup sur les attentes des unes et les manques des autres. Andy, on lui dit oui ("Andy, vertelt ons ya"). 

Enregistrements : Janvier 18 - Mixage et mise en onde : Samuel Hirsch - Réalisation : Cécile Cozzolino]]>

Vous êtes bien chez Sophie (3/3)

Pour ne pas que les voix s’effacent, Sophie a gardé tous les messages du répondeur téléphonique de ses 20 ans. Des dizaines de cassettes audio accumulées, des centaines de messages qui racontent les années 90, les amis, les amours et le temps qui passe... Désormais réalisatrice TV et radio, Sophie commente un montage dynamique de toutes ces voix. Elle revit ses vingt ans, ses histoires d’amour et ses débuts en radio… Un formidable hommage aux pouvoirs du sonore et à la mémoire des voix, un documentaire exceptionnel à la recherche du temps perdu.

Episode 3
En 1993, Sophie débarque à la Maison de la Radio comme Alice au pays des merveilles. Une année charnière, où l’amour du son s’entremêle avec l’amour tout court. Un premier stage, une rencontre explosive et décisive avec l’homme idéal, qui, dans les années 90 à Paris et en tout cas pour Sophie, se devait forcément d’être brun, latino ou breton, avec des pattes et délicieusement torturé… 

Enregistrements : 1989-1994, juin 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Texte, voix, réalisation : Sophie Simonot - Illustration : Quentin Faucompré]]>

Mon hiver carioca

Cet été, je l’ai passé en hiver.
J’ai jonglé, j’ai esquivé, j’ai couru dans tous les sens, je me suis roulé par terre, j’ai gueulé et j’ai pleuré. Comme Neymar. Sauf que lui, il n’a pas accouché sans péridurale. 
Voici les états d’âme d’une mère au bout du scotch. Comme toutes les mères. 
Vivement le printemps !

1er prix de notre concours de podcasts 2018 "Alors ton été, raconte !", Aimée Cymbalista gagne un mixage et cette diffusion rémunérée sur ARTE Radio + un casque Sennheiser HD 300 Pro + un abonnement digital d'un an aux Inrockuptibles. Tous les podcasts (et bientôt peut-être le vôtre) sont à retrouver sur les Audioblogs d'ARTE Radio, la plateforme gratuite dédiée aux créateurs de podcasts. 

Enregistrements : été 18 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Aimée Cymbalista]]>

Vous êtes bien chez Sophie (2/3)

Pour ne pas que les voix s’effacent, Sophie a gardé tous les messages du répondeur téléphonique de ses 20 ans. Des centaines de messages qui racontent les années 90, les amis, les amours et le temps qui passe... Désormais réalisatrice TV et radio, Sophie commente un montage dynamique de toutes ces voix. Elle revit ses vingt ans, ses histoires d’amour et ses débuts en radio… Un formidable hommage aux pouvoirs du sonore et à la mémoire des voix, un documentaire exceptionnel à la recherche du temps perdu.

Episode 2
Installée dans son studio de Bastille, Sophie, grâce à son répondeur, découvre la liberté. Après trois ans d‘amour fou avec Stéphane qu’elle a connu au lycée, la jeune femme - pour qui l’indépendance est la valeur suprême -  multiplie les aventures : Antony, Serge et Michel, fan de l’émission « Là-bas si j’y suis », et qui lui offre son premier enregistreur. Peu à peu, les K7 de son petit Sony viennent grossir la pile déjà grande des K7 du répondeur : Sophie découvre la radio... 

Enregistrements : 1989-1994, juin 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Texte, voix, réalisation : Sophie Simonot - Illustration : Quentin Faucompré]]>

L'ami des gibbons

Passionné depuis l'enfance par la nature et les grands singes, "Chanee" s'exile à 18 ans en Indonésie. Là le jeune Français vit une vie d'aventurier-écolo, se marie et adopte son nouveau pays. Devenu Indonésien, il créé le premier programme de sauvegarde des gibbons à Bornéo. Dans une magnifique balade sonore au milieu des grands singes, Chanee explique comment l'achat de terrains par l'association Kalaweit est devenu la seule façon efficace de protéger la forêt contre son exploitation abusive. Et pourquoi "l'huile de palme responsable" n'est qu'une illusion pour les ONG et les fabriquants de pâtes à tartiner...
A l'instar d'Aliette Jamart avec les chimpanzés du Congo, ou d'Hélène Collongues avec les singes laineux du Pérou, l'engagement personnel de Chanee est devenu un moteur concret de conservation locale et de prise de conscience globale. Rodolphe Alexis l'a suivi à "Kalaweit Supayang" le deuxième site de l'association, à la fois réserve forestière et centre de conservation, sur l'île de Sumatra-est. 

 

Enregistrements : juillet 17 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Rodolphe Alexis - Photo : Jean-Marc Bouve]]>

Vous êtes bien chez Sophie (1/3)

Pour ne pas que les voix s’effacent, Sophie a gardé tous les messages du répondeur téléphonique de ses 20 ans. Des dizaines de cassettes audio accumulées, des centaines de messages qui racontent les années 90, les amis, les amours et le temps qui passe... Désormais réalisatrice TV et radio, Sophie commente un montage dynamique des voix de son passé. Elle revit ses vingt ans, ses histoires d’amour et ses débuts en radio… Un formidable hommage aux pouvoirs du sonore et à la mémoire des voix, un documentaire exceptionnel à la recherche du temps perdu.

Episode 1 
Le répondeur téléphonique fait partie de ces inventions, comme le minitel ou le bi-bop, qui ont révolutionné la façon de vivre d’une génération. C’est d’ailleurs le tout premier objet acheté par Sophie pour meubler son tout premier studio, dans le quartier de la Bastille, à Paris, en 1989. Pour elle et pour sa bande de copains, cette machine est vite devenue la pierre angulaire de leur vie sociale. Mais pour Sophie, atteinte du "syndrome du sablier" qui ne veut pas que le temps s’écoule ni que les bons moment disparaissent, le répondeur a vite représenté beaucoup plus que tout ça…

Enregistrements : 1989-1994, juin 18 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Texte, voix, réalisation : Sophie Simonot - Illustration : Quentin Faucompré]]>

Mon prince à la mer (5/5) : Emoji burger

Klaire part en vacances et cette fois, c’est sûr, elle va rencontrer le Prince charmant. Idéalement, il cache des binouzes dans la glacière à Mister Freeze, bronze en étoile pour planquer sa serviette de plage motif drapeau breton, et partage ses mots fléchés niveau quiche. Mais bon, il sera peut-être un peu dragueur, un peu crâneur, ou pire : maître-nageur.

Mon prince à la mer (5/5) : Emoji burger
Vacances, fin. On rentre. Klaire chope le hoquet dans le train du retour, remarquez, elle aura au moins chopé quelque chose. Heureusement, il y a les débriefs entre copains pour papoter aubergine. Ça sert à ça, non ?

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 18 - Texte et voix : Klaire fait Grr - Avec : Damien Zanoly, François Pérache, Sabine Zovighian, Chloé Assous-Plunian - Réalisation et musique : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry ]]>

Mon prince à la mer (4/5) : Mon petit poney

Klaire part en vacances et cette fois, c’est sûr, elle va rencontrer le Prince charmant. Idéalement, il cache des binouzes dans la glacière à Mister Freeze, bronze en étoile pour planquer sa serviette de plage motif drapeau breton, et partage ses mots fléchés niveau quiche. Mais bon, il sera peut-être un peu dragueur, un peu crâneur, ou pire : maître-nageur.

Mon prince à la mer (4/5) : Mon petit poney
Vacances, suite. Klaire fait des rencontres à la soirée disco du village vacances, et l’ambiance serait torride si un petit grain de sable ne venait pas toujours se glisser dans la culotte de nos soirées d’été.

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 18 - Texte et voix : Klaire fait Grr - Avec : Damien Zanoly, François Pérache - Réalisation et musique : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry ]]>

Mon prince à la mer (3/5) : Cyrano de Trouville

Klaire part en vacances et cette fois, c’est sûr, elle va rencontrer le Prince charmant. Idéalement, il cache des binouzes dans la glacière à Mister Freeze, bronze en étoile pour planquer sa serviette de plage motif drapeau breton, et partage ses mots fléchés niveau quiche. Mais bon, il sera peut-être un peu dragueur, un peu crâneur, ou pire : maître-nageur.

Mon prince à la mer (3/5) : Cyrano de Trouville
Vacances, jour 12. Klaire se demande si ça marche de dire à un mec que son père a pris toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans une chanson de Cabrel. Heureusement, quand on ne sait pas, il reste un joker : l’appel à un ami.

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 18 - Texte et voix : Klaire fait Grr - Avec : Damien Zanoly, François Pérache - Réalisation et musique : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry ]]>

Mon prince à la mer (2/5) : Alerte à Malibu-coco

Klaire part en vacances et cette fois, c’est sûr, elle va rencontrer le Prince charmant. Idéalement, il cache des binouzes dans la glacière à Mister Freeze, bronze en étoile pour planquer sa serviette de plage motif drapeau breton, et partage ses mots fléchés niveau quiche. Mais bon, il sera peut-être un peu dragueur, un peu crâneur, ou pire : maître-nageur.

Mon prince à la mer (2/5) : Alerte à Malibu-coco
Vacances, jour 5. Klaire découvre les joies de la piscine découverte et craque sur un mec qui porte une gourmette. C’est le problème avec le soleil, ça vous monte à la tête jusqu’au bonnet de bain en latex moche.

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 18 - Texte et voix : Klaire fait Grr - Avec : Sabine Zovighian, Damien Zanoly, Armelle Ritter - Réalisation et musique : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry ]]>

Mon prince à la mer (1/5) : Partir un jour

Klaire part en vacances et cette fois, c’est sûr, elle va rencontrer le Prince charmant. Idéalement, il cache des binouzes dans la glacière à Mister Freeze, bronze en étoile pour planquer sa serviette de plage motif drapeau breton, et partage ses mots fléchés niveau quiche. Mais bon, il sera peut-être un peu dragueur, un peu crâneur, ou pire : maître-nageur.

Mon prince à la mer (1/5) : Partir un jour 
Vacances, J-7. Klaire décide fermement de ne pas partir avec les marmots des copains, parce qu’on n’a jamais vu une histoire d’amour démarrer avec une couche dans le sable et des miettes de figolu dans le rosé.

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 18 - Texte et voix : Klaire fait Grr - Avec : Sabine Zovighian, Estelle Clément-Bealem - Réalisation et musique : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry ]]>

La galette des reines

A 46 et 56 ans, Mélissa et Soraya ont vécu leur vie dans les marges : prostitution pour l'une, cambriolage pour l'autre, drogues pour les deux. Chez Soraya, le samedi à l'heure du thé, les vieilles copines racontent le bon vieux temps des braquages propres, des amours de voyous et de la coke plus pure.
Portrait à deux voix d'une marginalité féminine féroce et assumée, qui questionne notre morale, nos certitudes et nos choix. Vous reprendrez bien une galette de crack avec votre tasse de thé ?

Ce documentaire a bénéficié d'une aide à l'écriture Brouillon d'un rêve de la SCAM.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : janvier-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Géraldine Gacon]]>

C'est papa

Après « C’est maman », parité oblige, voici le tour de « C’est papa ». Un bref montage de 4 min composé à partir des 214 messages vocaux de vos pères collectés grâce aux réseaux sociaux. Merci à tous les contributeurs. 
Et rappelez votre papa !

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : 2018 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mathilde Guermonprez]]>

Mon voisin Joey

En 2015, Zoé rêve d'un petit cocon au calme pour dormir allègrement. Elle trouve un studio au rez-de-chaussée dans le 15ème arrondissement, réputé le plus tranquille de la capitale. Les premiers mois elle dort comme un bébé. Mais une nuit, des grosses basses et des cris de jaguar la tirent d'un sommeil profond. Qui est ce voisin foutraque qui balance du gros son à 3h du mat ? Une enquête de voisinage. 

Enregistrements : 16-17 - Mise en ondes, musique et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Léa Minod]]>

Wilfried

Ancien caïd d’une cité de Villiers-le-Bel, en banlieue parisienne, Wilfried parle avec recul de son passé de délinquant, de son enfance, de son quartier… De son désir de s’en éloigner aussi, en achetant un pavillon pas trop loin des barres d’immeuble où il a grandi. C’est au moment où il pensait quitter sa cité que la cité l’a rattrapé. Wilfried a été tué le 17 mars 2016 dans un bar-tabac de Goussainville. Isabelle Coutant et Mehdi Ahoudig l’enregistraient depuis plus d’un an pour faire son portrait.
De portrait, le documentaire se mue alors en enquête pour comprendre le drame. Les auteurs rencontrent son frère, ex-champion du monde de boxe et animateur d’un club dans le quartier, sa sœur, sa femme et mère de ses enfants, mais aussi l’avocate de la famille et la journaliste locale du Parisien. L’honneur, l’omerta, la vengeance, l’orgueil, les armes, tels semblent les ingrédients du destin de Wilfried, qui prend des allures de tragédie grecque…

Une enquête signée Isabelle Coutant (les Migrants en bas de chez soi, Seuil) et Mehdi Ahoudig (Prix Europa pour Qui a connu Lolita ? et Poudreuse dans la Meuse).

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Enregistrements : 15-18 - Narration : Isabelle Coutant - Réalisation : Mehdi Ahoudig - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Illustration : Zaven Najjar]]>

Alain Péters, le clochard céleste

Il n’a laissé qu’une vingtaine de chansons, mais elles ont changé à jamais la musique de l’île de La Réunion. En ballade entre les champs de cannes à sucre et les volcans, David Commeillas part sur la piste d’Alain Péters, chanteur et poète maudit mort à 43 ans. Génie torturé, alcoolique et autodestructeur, Alain Péters a magnifiquement transformé le maloya en poésie dans les années 70. Ses chansons sont plus proches de la mélancolie de Nick Drake ou de Leonard Cohen que des clichés d’une musique des îles forcément festive… Pour mieux saisir la création de Péters, David rencontre le groupe Groove Lélé qui nous initie au maloya, la musique traditionnelle des esclaves de La Réunion. Puis le grand chanteur Danyel Waro prépare un rougail à la morue en racontant ses souvenirs et ses regrets avec Péters. Carlos de Sacco du groupe Grèn Semé nous conduit chez Jean-Marie Pirot, l’homme qui a réalisé ses rares enregistrements. Enfin le musicien Labelle, esthète d’une musique électronique métissé, explique pourquoi Alain Péters est une inspiration évidente pour une génération créolisée.

Avec les voix de : Alain Péters, Danyèl Waro, Grèn Sémé, Jean-Marie Pirot, Groove Lélé, Labelle...

La playlist du podcast avec les morceaux d'Alain Péters, Danyèl Waro, Labelle... est disponible sur Deezer et Spotify.

Enregistrements : 2017 - Prises de son, texte et voix : David Commeillas - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : David Commeillas - Illustration : Laura Ollivier]]>

Fais claquer la langue (Fe bat la lang)

Judith et Babou sont des poètes, des fonnkézers comme on dit à la Réunion. Ils écrivent des poèmes que l'on nomme en créole des fonnkèrs, des fond'coeur. Cette forme de poésie a été créée dans les années 60 /70 pour lutter contre la politique assimilationniste que menait à l'époque l'état français dans les départements d'outre-mer. Ainsi, comme leur ont montré une génération de fonnkézers avant eux, ils inventent et déclament des fonnkèrs pour faire vivre leur langue créole aussi sensuelle que fragile. Une manière pour eux de revendiquer leur identité multiple, de rendre hommage à leurs ancêtres, de soigner leurs blessures cachées. 

Enregistrements : septembre 16 - Mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Prise de son : Sophie Louys - Réalisation : Laure Chatrefou]]>

Youyou

Le youyou (youyou youyou...) est un cri de joie qui résonne lors des fêtes au Maghreb et au Machrek. C'est une pratique vocale et sociale plutôt réservée aux femmes, qui lancent des youyous lors des naissances, mariages ou spectacles. Mais d'où vient le youyou ? Et que veut-il dire ? Petite enquête sonore entre Marrakech et la vallée de l'Ourika, dans le Haut-Atlas marocain, plus précisément dans les villages berbères de Setti Fatma et Aguelmouss ; et à Paris auprès d'un ethnomusicologue. 
Avec : Izza Genini, réalisatrice ; Jean Lambert, ethnomusicologue ; Jamila Samat et sa mère ; des femmes berbères du Haut-Atlas au travail dans les champs.  

 

Enregistrements : 24-28 mai, 23 septembre 17 - Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet - Réalisation : Joachim Poutaraud]]>

Le minimum syndical

CGT, FO, CFDT, SNJ... les syndicats peuplent ma mauvaise conscience. Comment se fait-il que je ne sois pas syndiquée, alors que je suis une jeune journaliste exploitée de gauche ? Et d'ailleurs, pourquoi  y a t-il si peu de syndiqués en France ? Est-on à ce point allergique aux merguez et aux mégaphones ? Est-ce que le problème vient des syndicats ou de moi ? J’ai mené l’enquête dans ma tête et dans les cortèges de tête. J'ai rencontré des gens sérieux et des gens formidables pour vous raconter ce qu'on peut faire, ici et aujourd'hui, tous ensemble tous ensemble ouais.  

Enregistrements : janvier-avril 18 - Musique originale & réalisation : Arnaud Forest - Textes & voix : Laura Raim]]>

Que sont-ils devenus ? (4/4) : Assa

Ancienne prof dans une banlieue difficile, Delphine Saltel retrouve les élèves qu’elle avait enregistrés au collège et confronte leur voix d’enfant à leur parcours d’adulte. 12 ans après leur troisième, que sont devenus les petits caïds et les premières de la classe ? Inattendu, drôle et parfois dérangeant, un podcast documentaire sensible sur l’école, la banlieue et la diversité des destins. 
En partenariat avec L’Obs

4. Assa
Assa, c’était la bonne élève, celle qui faisait parfois régner l’ordre à ma place. Issue d’une famille nombreuse et polygame, elle m’a permis de la suivre pendant plusieurs mois et de découvrir la cité à travers elle. 12 ans plus tard, Assa accomplit en toute discrétion une étonnante ascension sociale.

Enregistrements : septembre 17 - Mise en ondes, musique et mixage : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry - Prises de son, voix, réalisation : Delphine Saltel]]>

Que sont-ils devenus ? (3/4) : Hélène

Ancienne prof dans une banlieue difficile, Delphine Saltel retrouve les élèves qu’elle avait enregistrés au collège et confronte leur voix d’enfant à leur parcours d’adulte. 12 ans après leur troisième, que sont devenus les petits caïds et les premières de la classe ? Inattendu, drôle et parfois dérangeant, un podcast documentaire sensible sur l’école, la banlieue et la diversité des destins. 
En partenariat avec L’Obs

3. Hélène
Hélène était une élève difficile, perdue, timide. Je la voyais chaque semaine en tutorat [https://www.arteradio.com/son/1368/prof_6]. Je la retrouve 12 ans après, mère célibataire et sans emploi. L’écoute des sons enregistrés à l’époque crée un profond malaise, tant Hélène semble toujours prisonnière de ses difficultés et de son attitude de « victime ». Du coup, je m'interroge sur le rôle de l'école et sur le mien : qu'est-ce qu'on a raté ? Un destin est-il tout tracé ?

Enregistrements : septembre 17 - Mise en ondes, musique et mixage : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry - Prises de son, voix, réalisation : Delphine Saltel]]>

Que sont-ils devenus ? (2/4) : Ange

Ancienne prof dans une banlieue difficile, Delphine Saltel retrouve les élèves qu’elle avait enregistrés au collège et confronte leur voix d’enfant à leur parcours d’adulte. 12 ou 15 ans après leur troisième, que sont devenus les petits caïds et les premières de la classe ? Inattendu, drôle et parfois dérangeant, un podcast documentaire sensible sur l’école, la banlieue et la diversité des destins. 
En partenariat avec L’Obs

2. Ange
Dans mes souvenirs de prof débutante, Ange,  c’était la terreur. L’élève que je redoutais de croiser dans le couloir. Un grand gaillard imposant, et un perturbateur qui sabotait mes cours sur le complément d’objet direct. Il a d'ailleurs fini par se faire exclure du collège . Quand je le retrouve, il a  25 ans et un profil de gendre idéal,  en CDI et propre sur lui. Comment ça marche, une telle métamorphose ? 

Enregistrements : septembre 17 - Mise en ondes, musique et mixage : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry - Prises de son, voix, réalisation : Delphine Saltel ]]>

Que sont-ils devenus ? (1/4) : Abdelkader

Ancienne prof dans une banlieue difficile, Delphine Saltel retrouve les élèves qu’elle avait enregistrés au collège et confronte leur voix d’enfant à leur parcours d’adulte. 12 ans après leur troisième, que sont devenus les petits caïds et les premières de la classe ? Inattendu, drôle et parfois dérangeant, un podcast documentaire sensible sur l’école, la banlieue et la diversité des destins. 
En partenariat avec L’Obs

1. Abdelkader
A 14 ans, Abdelkader, cancre ingérable mais attachant, était abonné aux conseils de discipline et massacrait Rimbaud. Il rêvait de quitter le collège au plus vite, d’aller en BEP, d’entrer enfin dans la vraie vie. Quand je le retrouve 10 ans plus tard, il habite encore chez sa mère et ne manque pas d’aplomb pour raconter les turbulences de sa vie au quartier.

Enregistrements : septembre 17 - Mise en ondes, musique et mixage : Arnaud Forest - Illustration : Pauline Aubry - Prises de son, voix, réalisation : Delphine Saltel ]]>

Mon enfant terrible

Oscar, 2 ans et 8 mois, pique des grosses colères à toute heure du jour et de la nuit. Il tape, se roule par terre, devient rouge écarlate, mord… Ses parents sont perdus, ils ne dorment plus, culpabilisent, s’engueulent. Alors sa mère va trouver réconfort et conseils auprès de ses copines avec des enfants également "difficiles". Et quand vraiment ça devient ingérable, les parents d’Oscar vont voir une psy. Mais avant même d’appliquer ses conseils, il se passe un truc étrange… 
En racontant son histoire à la première personne, Karine Le Loët affronte avec humour les tabous sur les enfants difficiles, la culpabilité des mères, les tensions dans le couple, la difficulté à élever un enfant... tout en restant jusqu'au bout lucide et drôle. Un podcast d'utilité publique. 

Enregistrements : octobre 17-mars 18 - Mise en ondes, musique originale et mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Karine Le Loët - Illustration : Jennifer Bongibault]]>

L'amoureux de maman

Ma mère Catherine, 82 ans, vient de retrouver un compagnon, Antoine, 73 ans. Pas toujours facile de voir sa mère amoureuse... et de toucher aux tabous du désir chez ses vieux parents africains. Antoine avait 16 ans quand ils se fréquentaient au village, en Côte d’Ivoire. Après une vie en exil et 60 ans sans nouvelles, Antoine raconte ses retrouvailles inattendues avec son amour de jeunesse : ma mère. 

Enregistrements : décembre 17-février 18 - Mise en ondes et mix : Arnaud Forest - Réalisation : Bintou Diarra ]]>

Lyrics explicites

Quand elle était jeune, Andréa écoutait tellement de rap qu'elle avait peur de la fellation, toujours présentée comme un truc sale. Elle réunit ses copains et une collégienne pour discuter de ces questions : jusqu'où le rap influence-t-il la sexualité ? les rappers sont-ils tous des bonhommes ? et les rappeuses alors ? Entre story perso et punchlines, un débat mi-sérieux mi-détendu pour tenter de cerner l'influence du hip-hop sur les codes d’une société sexualisée. Un podcast frais sur un sujet chaud. 
Avec Kim Chapiron, réalisateur, 6rano, rapper libertin, Maonghe, photographe féministe, et Coralie, collégienne. 
 

Enregistrements : novembre 17 - Réalisation & mix : Arnaud Forest - Animation : André Etondé]]>

Je je suis libertin

A 33 ans, Léo est fiancé et vit en couple. Haut fonctionnaire, il effectue diverses missions pour la diplomatie française. Mais surtout, Léo revendique une sexualité hors des sentiers battus : bisexuel, libertin, s'adonnant aux plaisirs SM... Léo nous livre, à voix nue, les moments déclencheurs qui l'ont poussé à explorer une sexualité différente. De ses entretiens d'embauche où il dévoile sa vie privé à ses premières expériences sado masochistes, de la violence dans le sexe à la confiance dans le couple, Léo parle sans filet et sans tabou.

 

 

Enregistrements : été 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Margaux Duquesne]]>

Dans les mains

Kevin, 21 ans, est déficient visuel depuis sa naissance. Il pratique le torball, un sport collectif qui se joue "à l'aveugle" avec un ballon à clochettes. Un sport fondé sur une qualité d’écoute particulièrement précise et sur un repérage de l’espace extrêmement méticuleux. Un sport collectif qui favorise rencontres, autonomie, esprit de compète et divertissement.
A déguster au casque pour l’effet binaural en 3D audio.  

Enregistrements : 12 avril 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Kévin Girard & Samuel Hirsch]]>

Sang tabou

Il y a plusieurs années, ma cousine Malou et mon amie Esther m'ont parlé du flux instinctif libre, une méthode qui consiste à retenir son sang dans son vagin lorsque l'on a ses règles. Plus besoin de serviettes, de tampons, ni même de coupe menstruelle : on contracte le périnée, puis le sang s'écoule de lui-même lorsqu'on va aux toilettes. Au bout de quelques mois, cela devient un automatisme. Je le les ai pas crues. J'ai évité de penser à mes règles et au tabou fondateur qu'elles constituent pour notre société. J'en ai parlé avec Elise Thiébaut, auteure de "Ceci est mon sang"  (La découverte). Et puis un jour, mes amies ont fini par me convaincre d'essayer... 

Extraits de pubs vintage et textes de : Pline l'Ancien, "Histoire naturelle", 77 après JC - Claude Levi-Strauss, "l'Origine des manières de table", 1968 - Coran, sourate II, verset 222, VIIème siècle après JC - Saint-Grégoire, "Homélie 29", Vème siècle après JC - Tardieu, "Manuel de pathologie et de clinique médicale", 1873 - Séverin Icard, "la Femme pendant la période menstruelle : étude de la psychologie morbide", 1890 - Sigmund Freud, "Nouvelle Conférence d'introduction à la psychanalyse", 1932. 

Enregistrements : septembre 17 - Lectures : Raphael Almosni - Musique et mixage : Arnaud Forest - Enregistrements et réalisation : Nina Almberg ]]>

Collection particulière

Benoit collectionne les petites voitures et les figurines, comme autant de morceaux de lui-même.  La Renault 5, Louis XIV, Superman, K 2000, Rackham Le Rouge… Les icônes du passé et de la science-fiction encombrent ses étagères et façonnent son univers. Car cet historien célibataire de 31 ans est atteint d’hypermnésie et d’hyperactivité cérébrale. A l’intérieur de lui, rien ne s’oublie. De sa petite enfance aux futurs virtuels, tout est là, intact. Pour tenir dans ce foisonnement, Benoit ordonne ses figurines comme des balises. Il voit en la RE 30 son idéal absolu et en Robocop un compagnon possible de sa mémoire encombrée. En attendant de parler à une femme, il compose et recompose sa collection particulière. 

Enregistrements : novembre 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Anne-Charlotte Sinet-Pasquier]]>

Ecouter le monde (4/4) : Le son qui cache la forêt

Rodolphe Alexis pose ses micros dans les forêts d'Asie. Chef d'orchestre d'une nature bruyante et talentueuse, il construit son plan sonore avec la nature et ses animaux musiciens, gibbons, oiseaux, cigales ou batraciens. Réflexions et éthique d'un "musicien documentaire" au micro d'ARTE Radio, et dernier épisode d'une série dédiée au paysage sonore. Qui s'achève avec le son de la chauve-souris bourdon, le plus petit mammifère au monde...

Enregistrements : été 17 - Prises de son : Rodolphe Alexis - Entretien : Silvain Gire - Réalisation : Samuel Hirsch - Photo : Yann Gourmelon]]>

Mon prince viendra

Klaire cherche l'amour, l’homme de sa vie et le numéro de la pizzeria. 
Il parait qu’il faut pas chercher, et que ça te tombe dessus quand tu t’y attends le moins. M’enfin, si c’est comme ça que vous vous faites livrer des pizzas, bon courage. 

Une autofiction sentimentalo-rigolote dans laquelle Klaire fait Grr (Mycose The Night, Casser la Voix) écume les sites des rencontres. C’est pas parce qu’on écume que ça devrait être la mer à boire. Et pourtant...
Prix Italia de la meilleure fiction radio 2018 - Prix SACD du podcast de fiction 2018 au Paris Podcast Festival 
A retrouver aussi sur la chaîne Youtube ARTE Radio.

Enregistrements : février 18 - Réalisation : Arnaud Forest - La copine : Sarah-Jane Sauvegrain - Texte & voix : Klaire fait Grr - Illustration : Pauline Aubry]]>

Ecouter le monde (3/4) : Rumeur dans la jungle

Il est une heure du matin au Nicaragua. A quelques 9000 km du brouhaha parisien. 
Là-bas se trouve un autre espace-temps, mais aussi une autre musique, celle de la jungle, de sa nature et de son peuple. De jour comme de nuit alternent les choeurs d’insectes, de batraciens, de serpents, de mammifères et d’oiseaux. Au milieu de ce chorus, une homo sapiens vacille entre le sommeil et ses souvenirs de théories du sonore. Elle se dit qu’on ferait bien de passer plus de temps à écouter la nature pour questionner notre place parmi elle.  
Un bref moment d'écoute à la fois intime et thérapeutique. Une page arrachée à un carnet de voyage, prétexte à une exploration des vertus du son sur le corps.

Enregistrements : 2017 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Sons additionnels : Félix Blume - Réalisation : Umay]]>

La réparation

Enfant, Assetou a été excisée. A 32 ans, elle a décidé de subir une opération du clitoris pour retrouver le plaisir et l'estime de soi. A l'approche du passage au bloc, la jeune femme appréhende. Va t-elle franchir le pas ? Alexandra Vardi a rencontré Assetou avant et après l'opération. 

 

Enregistrements : mars/septembre 17 - Mise en ondes, musique et mix : Samuel Hirsch - Réalisation: Alexandra Vardi]]>

Ecouter le monde (2/4) : Le chasseur de silence

Marc Namblard est audio-naturaliste. Il "chasse le silence" pour enregistrer les sons de la nature et des animaux. En France, les zones de silence sans bruit d'origine humaine sont devenues extrêmement rares et précieuses. Notre chasseur est contraint de parcourir plus de 600 km depuis les Vosges pour se rendre en Lozère, l'un des départements les plus silencieux de France. Très peu de trafic aérien et routier, peu de vent, et une riche faune sauvage. Sa mission du jour est de piéger le brâme du cerf. Il lui faut pour cela une base de silence la plus pure possible sur laquelle peindre au micro son paysage sonore. Rendez-vous entre le Causse Méjean et le Mont Aigoual. Les lieux précis de "chasse" seront tenus secrets, pour ne pas troubler la magie du silence...

 

 

Enregistrement : octobre 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Prises de sons : Aurélien Frances et Marc Namblard - Réalisation : Aurélien Frances]]>

Ecouter le monde (1/4) : Vos gueules les mouettes

Parmi les sons de la nature, le bruit des vagues est l'un des plus connus et des plus appréciés. Il a aussi beaucoup à nous dire. Parce qu'il a longtemps enseigné le son, Christian Canonville sait comment enregistrer et comment lire ce paysage sonore des vagues sur la plage. Comment se jouer des rafales du vent, des rouleaux assourdissants, des ondées passagères, pour capter les multiples langages de l'estran, cet espace éphémère découvert à marée basse. Fond d’air, ambiance, paysage, personnage… Avec sensibilité, il explique ce que l'écoute nous apprend d'un territoire, et comment mettre en scène le réel pour qu’il sonne plus vrai.
Christian Canonville a enseigné durant 20 ans à l' E.N.S. Louis-Lumière les fondements de la prise de son au cinéma, puis ceux de la réalisation de documentaires et de fictions radiophoniques. 

 

 

Enregistrements : octobre 16, février 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Prises de son et réalisation : Sara Monimart]]>

Polygame malgré moi

A 30 ans, Demba, fils d’immigrés sénégalais, menait une petite vie tranquille. Un travail, une femme, un bébé en route, son chemin était tout tracé. Il avait oublié un détail : la promesse faite par ses parents à un oncle alors qu’il était enfant. Pour éviter le déshonneur dans le village dont ils sont originaires, et parce qu’il n’a pas su dire non à ses parents, Demba a épousé sa cousine au Sénégal. Il est ainsi devenu polygame. Il raconte la façon dont le destin bascule. 

Enregistrements : juin 17 - Musique, mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Sabrina Seddiki]]>

La guerre du poil

Yolande, 82 ans, est esthéticienne. Depuis 50 ans qu’elle arrache des bandes de poils, elle a vu les maillots s’échancrer et, avec eux, les corps se libérer. Mais s’épiler entièrement le sexe et la raie des fesses, est-ce vraiment une libération ? Et au fait, pourquoi on s'épile ? Ou pour qui ? Pauline Boulet a posé son micro entre les cuisses des clientes et la marmite de cire chaude.

Enregistrements : octobre 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Pauline Boulet ]]>

Mutt dogs

Une balade sonore au ras du sol, enregistrée en binaural par des chiens d’un quartier récemment urbanisé en bordure de Belo Horizonte, au sud-est du Brésil. Les preneurs de son Marmita, Pretinha, Nina, Bob, Frida et Una ont été équipés d'un micro binaural placé au niveau des oreilles. 
Connus sous le noms de “vira-latas” (retourneurs de poubelle), les chiens des rues du Brésil proposent une écoute de leur monde et de leur cohabitation avec les humains. Quand on est chien, on aime fouiller dans les déchets pour dénicher quelque chose à manger, on aboie quand une moto passe, on court après les voitures qui envahissent notre territoire, on se faufile à l'intérieur des maisons et on explore les terrains abandonnés... 

MUTT DOGS (English)
Known as “vira-latas” (dump tippers), stray dogs offer their canine listening abilities in conjunction with human cohabitation. As a dog, you love rummaging through dumpsters, looking for something to eat; you bark when a motorcycle passes by; you run after cars invading your territory; you dash in and out of houses; and you explore abandoned fields. This piece offers a ground level sonic walk, binaurally recorded by dogs in a recent urbanized neighborhood close to Belo Horizonte in Southeast Brazil.

A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio / To discover on the YouTube ARTE Radio channel.

 

 

Enregistrements : juillet, septembre 17 - Prises de son : Marmita, Pretinha, Nina, Bob, Frida et Una - Réalisation : Sara Lana et Félix Blume]]>

Romanesque (8/8) : Le cirque est en ville

Au début des années 90, Alexandre et Délia créent le cirque Romanès à proximité de la Place de Clichy, à Paris. L’accueil des habitants est plutôt glacial : « On a déjà les Noirs, les Arabes, les travestis, les toxicos, les prostituées, les loubards, et maintenant les Gitans »… Mais la troupe tient bon.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (7/8) : On m'a volé ma fille !

Avant de faire la rencontre de Délia, chanteuse hongroise qui deviendra sa femme, Alexandre Romanès a vécu une vingtaine d’années avec la poétesse Lydie Dattas et eu une fille avec l’une de ses cousines, une belle gitane espagnole. On vous le dit, la vie d’Alexandre est un vrai cirque !

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (6/8) : Viva l'Algérie

Alors qu’il se produit comme équilibriste sur échelles à Saint-Germain-des-Prés, Alexandre se voit proposer une tournée en Algérie. « Quand on a vingt ans, on n’est pas très malin, c’était évident que j’allais me faire arrêter… ». Mais la poésie peut parfois vous sortir de prison.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Querelle de clocher

Dans la petite commune de Maconge, en Bourgogne, les cloches sonnent toutes les heures de nuit comme de jour. Un ancien enfant du pays, revenu de Paris dans son village pour ouvrir des chambres d’hôtes, ne l’entend pas de cette oreille. Hors de question que ses clients soient réveillés par des bruits nocturnes. La guerre est déclarée... 
Une comédie documentaire au son des cloches. 

Enregistrements : 12 juin, 13 juillet 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Grégoire Molle]]>

Romanesque (5/8) : Bluette et ronchon

Une amourette lors d’une tournée en Suisse suivie d’une bagarre dans un restaurant. Décidément, le jeune Alexandre a le sang chaud.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (4/8) : Le bébé éléphant

Deux adolescents, un bébé éléphant qui fait du ski nautique, un promoteur immobilier véreux, encore une tournée baroque en compagnie du jeune Alexandre Romanès et de sa cousine dans le Sud de la France.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (3/8) : Dans la gueule du lion

En s’adressant à son petit chien Piki comme s’il était face à un lion, Alexandre Romanès fait un joli pied de nez à son passé de dompteur de fauves auprès de son père, Firmin Bouglione. « Les gens connaissent pas les fauves, c’est des tueurs ! Et mon père m’a dit : vas-y, rentre ! »

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès nous conte l'histoire de sa vie.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (2/8) : Mes deux mères

Bien avant de choisir Romanès comme nom d'artiste, Alexandre faisait partie du clan Bouglione, l’une des grandes familles du cirque. Alors que ses parents, Firmin et Violette, sont en tournée à Nice, ils croisent une gitane calabraise et lui proposent un drôle de marché : « La  proposition a dû lui plaire puisqu’elle est montée dans la voiture avec eux ». Retour aux origines d'une vie d'aventures.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès raconte sa vie comme un conte d'amour et d'aventures.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Romanesque (1/8) : La chanteuse

Après avoir été dompteur de lions dans le cirque de son père, puis équilibriste dans les rues de Paris, Alexandre Romanès fait la rencontre de Délia, une tzigane hongroise et chanteuse au tempérament bien trempé. « Un soir dans la petite caravane, elle a placé une énorme croix contre sa poitrine nue, et moi j’ai pensé : il faut absolument que je lui fasse un enfant. » Ensemble, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’aventures.

Âme du cirque tzigane qui porte son nom, Alexandre Romanès raconte sa vie comme un conte d'amour et d'aventures. 
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Entretien, prises de son et montage : Jérôme Sandlarz - Musiques : Cezame - Mise en ondes et mix : Samuel Hirsch - Illustrations : Miroslav Sekulic-Struja]]>

Quand je serai grande je n'écrirai plus

Quand Sarah Maquet avait neuf ans, elle voulait devenir écrivain. Un jour, un auteur jeunesse est venu dans sa petite école de campagne. Vingt ans après elle retrouve cet auteur, Stéphane Méliade, ressort ses poèmes d'enfant et affronte en famille son rapport à l'écriture. 

"Avoir neuf ans, ne jamais lâcher son stylo. Ecrire des poèmes, des histoires de ville en chocolat, imaginer qu'on s'évade de l'école en devenant un oiseau. Vingt ans plus tard, la petite Sarah devenue grande rêve toujours autant. Chaque instant de sa vie, elle le réécrit. Mais aujourd'hui, les mots restent bloqués. Elle a trop entendu que l'écriture comme métier, "ce n'est pas sérieux". Sarah a laissé son stylo de côté. Mais les mots ne l'ont jamais lâchée. A bientôt 30 ans, elle va de nouveau s'autoriser à rêver ! Elle rouvre les cartons poussiéreux conservés dans le grenier de la maison familiale, retrouve ses mots d'enfant, se confronte avec sa mère. De l'enfance à l'âge adulte : pourquoi écrit-on, pourquoi cesse t-on d'écrire ? Et surtout, comment retrouve-t-on ce plaisir d'écrire ?" (Sarah Maquet)

Enregistrements : juillet, novembre 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Sarah Maquet]]>

Sauvée par le son

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

(9/9) Sauvée par le son
Un nouveau magnétiseur, monsieur H, dégage tant de choses qu’il fait pleurer Fabienne. Elle décide de partir en vacances.

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

Madame M. et les vies antérieures

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

(8/9) Madame M. et les vies antérieures 
L’année est largement écoulée et Fabienne est envahie de plaques rouges. A bout de ressources, elle part consulter ses ancêtres.

Enregistrements : mars 15 – septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré ]]>

Pourquoi pas l'ayahuasca

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

7. Pourquoi pas l'ayahuasca
Puisque le psoriasis a une dimension psychosomatique,  pourquoi ne pas se purifier l’esprit? L’ayahuasca, plante hallucinogène d’Amérique du Sud, est à la mode. Fabienne participe à une cérémonie shamanique dans les Flandres belges.

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré ]]>

La poupée vaudou

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

6. La poupée vaudou 
Fabienne fabrique une poupée vaudou pour jeter un sort à sa voisine de Bruxelles. A Paris, le remède à base de fugo est arrivé d’Afrique.

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

Attaque de la voisine

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

5. Attaque de la voisine
A Bruxelles, un conflit de voisinage accentue les crises de psoriasis. Fabienne décide de se défendre. Et la meilleure défense, c’est bien connu, c’est l’attaque…
 

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré ]]>

Le marabout

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

4. Le marabout
Après un rendez-vous manqué, Fabienne rencontre Doudou, un sympathique marabout Africain.

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

L'exorciste

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

3. L'exorciste
Retour en Normandie, cette fois pour une tentative de soin par la puissance de la pensée et les prières catholiques.

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

La bave d'escargot n'atteint pas le magnétiseur

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

2. La bave d'escargot n'atteint pas le magnétiseur
Sur les conseils d’un paysan vendéen, Fabienne traite ses plaques rouges à la bave d’escargot. Elle rencontre ensuite un magnétiseur qui lui posent des questions troublantes. 

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

Les fleurs rouges et l'homme du Caire

Pour soigner son psoriasis, Fabienne décide de tester tous les remèdes de sorciers, guérisseurs et autres marabouts. Pendant plusieurs mois, elle enregistre ses traitements (magnétisme, bave d’escargot, ayahuasca…), ses rencontres et ses crises de foi. Une comédie vraie dans l’univers des médecines parallèles.
Cette série documentaire a bénéficié d’une bourse SCAM "Brouillon d’un rêve". 

1. Les fleurs rouges et l’homme du Caire  
Depuis une dizaine d’années, Fabienne a du psoriasis. Des plaques rouges apparaissent sur sa peau, ses bras, ses jambes. Elle n’ose plus se déshabiller à la plage. La médecine classique, remboursée, ne la guérit pas. Fabienne décide de suivre pendant un an tous les traitements alternatifs qu’on lui conseille. Première rencontre, au Caire, un homme l’aborde et l’entraîne pour acheter une pommade miraculeuse… 

Enregistrements : mars 15-septembre 17 - Musique originale, mise en onde & mix : Samuel Hirsch - Texte, voix, réalisation : Fabienne Laumonier - Illustration : Alice Retorré]]>

Sans titre

Sans Titre est une oeuvre d'art stockée dans les réserves du Centre Pompidou. 
Pour la première fois, Sans Titre va quitter le musée, et rejoindre une exposition au Turkménistan.
Monte-charge, hayon-élévateur, rayons x, champagne et odeur de souffre, Sans Titre est le récit poétique du convoiement d'une oeuvre d'art sous haute protection.


Une coproduction d'ARTE Radio avec le centre Pompidou - Retrouvez les "museum fictions" et "l'agenda sonore" sur l'appli gratuite du centre Pompidou. 

Enregistrements : juin, septembre 17 - Musique, réalisation & mix : Arnaud Forest - Voix : Anaïs Thomas - Prises de son et texte : Jeanne Robet]]>

PomPomPidou

C’est une histoire avec des nuages, des cochons, New York et des toupies. Une déambulation sens dessus dessous à travers 5 œuvres du centre Pompidou. Chacune convoque un univers onirique et décalé illustré par un thème musical particulier qui rythme la narration.

Une coproduction d'ARTE Radio avec le centre Pompidou - Retrouvez les "museum fictions" et "l'agenda sonore" sur l'appli gratuite du centre Pompidou. 

Enregistrements : 12 juin, 18 septembre 17 - Musique, réalisation & mix : Arnaud Forest - Prises de son, texte et voix : Laure Chatrefou ]]>

Le parvis de mon père

Dans les années 70, le chantier de Beaubourg au centre de Paris était emblématique des grands travaux de l’époque. Mon père, « chauffeur-livreur en électricité », y avait livré du matériel. A chacun de nos passages aux abords du futur centre Pompidou, il s'arrêtait pour me raconter le chantier. Moi, je ne savais même pas que c’était un musée. J'ai appris la vie en traînant sur le parvis. 

Une coproduction d'ARTE Radio avec le centre Pompidou - Retrouvez les "museum fictions" et "l'agenda sonore" sur l'appli gratuite du centre Pompidou. 

Enregistrements : juin, septembre 17 - Musique, réalisation & mix : Arnaud Forest - Prises de son, texte et voix : Mehdi Ahoudig]]>

Jeune fille endormie

Dans un cadre très carré, la jeune fille est endormie. Elle est tombée dans les dédales du sommeil au détour d'un chant et s'est mise à rêver.

Une coproduction d'ARTE Radio avec le centre Pompidou - Retrouvez les "museum fictions" et "l'agenda sonore" sur l'appli gratuite du centre Pompidou. 

Enregistrements : juin 17 - Musique, réalisation & mix : Arnaud Forest - Chant lyrique : Mathilde Ortscheidt - Prises de son, texte et voix : Sabine Zovighian ]]>

Babyphone blues

J'ai toujours su qu'un jour, j'aurai un babyphone. Mais je n'avais pas prévu que je le vivrais si mal. Entre les petites nuits, les réveils en sursaut et les rares moments de silence et de solitude, j'ai craqué. Difficile de s'avouer à soi-même, et aux autres, que l'on est malheureuse quand on vit ce moment extraordinaire. Ça ne se fait pas. Surtout ça ne se dit pas.

A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio.

Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Louise Régent]]>

Mangez-moi

Pour Caroline, la nourriture, c’est compliqué. Manger lui procure un mélange de peur et de plaisir, d'angoisse et d'apaisement. Comme une toxico, elle alterne boulimie et privation, sport et orgie de gras. Elle raconte sans rien cacher sa semaine de désordre alimentaire. Un document coup de poing, superbement écrit et mis en sons, qui lève un pan du voile sur les problèmes de boulimie, d'anorexie, de rapport à la nourriture.

A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio.

Enregistrements : mai-juillet 17 - Musique et réalisation : Arnaud Forest - Texte et voix : Caroline Arrouet - Illustration : Jennifer Bongibault]]>

Mortelle academy

Feriez-vous un bon croque-mort ? A l’Ecole nationale des métiers du funéraire, une dizaine « d’élèves », pour la plupart en reconversion professionnelle, suivent une formation pour devenir conseillers funéraires. Rédaction d’hommages, interro « cimetières et concessions », psychologie du deuil : le programme est dense et les gaffes se multiplient. Aujourd’hui, séance d’impro : on reçoit et on joue des familles endeuillées. Si l’ambiance est bon enfant et l'humour forcément noir, force est de reconnaître que la mort est un métier.  

Enregistrements : 4-6 avril 17 - Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen]]>

Le chant des machines

"Wargames", "2001", "Alien", "Blackhat"... il y a toujours un écran dans l'écran et un ordinateur dans le film. Guillaume Bouchateau est monteur son depuis vingt ans. Il commente les bruitages bizarres que ses collègues imaginent pour donner une voix aux machines. 

 

Enregistrements : juin 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Laetita Druart]]>

Maman chamane

Gaspard a 12 ans et une maman chamane (ou shamane, si tu préfères). Ils racontent leur quotidien pas banal, avec du  tambour derrière la cloison, des esprits dans le salon et des chips à la cuisine. Maman a quitté un poste de cadre pour s'épanouir dans la thérapie parallèle. Ado est partagé entre l'envie de croire à ses pouvoirs et celle de jouer à l'ordi sans odeurs de sauge.

Enregistrements: juin 17 - Mise en ondes & mix : Arnaud Forest - Réalisation : Maud de Carpentier ]]>

L'autre mère

Mathilde doit adopter l'enfant qu'elle a eu avec sa compagne. Depuis le mariage pour tous, c'est la seule solution dans une famille homoparentale pour que "l'autre mère", la pas-biologique, puisse avoir un statut auprès de l'enfant qu'elle a voulu, bercé, soigné... Mais à l'automne 2013, tout le monde tâtonne autour de cette démarche. Entre tracas administratifs, visite des flics et tensions dans le couple, ce parcours à la fois intime et politique révèle des inquiétudes enfouies autour du statut de parent.

Prix "Grandes ondes" de la meilleure création documentaire au festival de Brest Longueur d'ondes 2018. 
A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio

Enregistrements : août 12-juin 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Coaching voix : Sabine Zovighian - Texte, voix, réalisation : Mathilde Guermonprez]]>

Cosmic dad

"Mon père était un cosmonaute soviétique. Enfin, presque : il entraînait les cosmonautes sur la base secrète de Soyouz en URSS. Depuis qu'on est arrivés en France, il dépérit. J'ai voulu faire son portrait avec des synthés vintage. 
"Cosmic Dad" est un documentaire intime qui s'écoute comme une fiction rétrofuturiste. Le héros, Vadim Demine Vladimirovich, était ingénieur militaire dans la recherche spatiale soviétique. Nous avons quitté l'URSS quand j'étais enfant. Aujourd'hui, à 74 ans, mon père vit de sa maigre retraite en banlieue parisienne. Il est resté un monsieur fantasque, obsédé par les sonnets de Shakespeare, la bidouille de circuits électriques et ses souvenirs hallucinés de la conquête spatiale. Nous ne sommes pas très proches. Hommage à un homme étrange et obsessionnel, comme je les aime."
Artiste et performeuse, Regina Demina aime les vieux synthés et chanter quelquefois. 

Enregistrements : juin 17 - Réalisation : Samuel Hirsch - Texte, voix, musique : Regina Demina]]>

La configuration idéale

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration.  
Femme actuelle (12/12) : La configuration idéale. Zoé aimerait vivre auprès d’un couple en gardant sa totale liberté sexuelle. Mais, en secret, elle rêve de tomber amoureuse…

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>

L'effet tiroir-caisse

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration.  
Femme actuelle (11/12) : L'effet tiroir-caisse. Zoé a découvert que toutes les femmes peuvent devenir des femmes fontaines…

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>

Savoir dire non

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration.  
Femme actuelle (10/12) : savoir dire non. Zoé a arrêté de boire et elle a appris à dire non.

 

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>

J'ai rien senti

Nicolas a perdu l’odorat pendant son enfance. Il est atteint d’anosmie, une maladie rare qui le prive des odeurs. On peut s’imaginer ne pas voir, ne pas entendre... mais que veut dire de ne pas sentir ? Plongé dans une bulle de vide, il mène une vie en partie coupée des souvenirs et du plaisir. Un témoignage fort, à la fois lucide, drôle et terrible, et qui invite à fourrer son nez partout.

A retrouver sur la chaîne Youtube ARTE Radio

Enregistrements : 9 avril 17 - Mise en ondes, musique & mix : Samuel Hirsch - Réalisation : Mélanie van Kempen - Illustration : Jennifer Bongibault]]>

L’appétit vient en mangeant

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration.  
Femme actuelle (8/12) : l'appétit vient en mangeant. Pour Zoé, le sexe donne envie de sexe et le plaisir s’apprend. 

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>

Pied d'égalité

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration. 
Femme actuelle (8/12) : Zoé veut pouvoir baiser comme un homme. Et être sur un même pied d’égalité, sans être jugée.

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>

Séduction

Zoé, 30 ans, aime parler de sexe et le pratiquer. Elle enchaîne les histoires de cul en tous genres, avec des garçons et plus rarement des filles. De ses émois enfantins à ses plannings de baise, elle fait de ses désirs un terrain de jeu et d’exploration.  
Femme actuelle (7/12) : Séduction
Zoé est attirée par les hommes et les femmes. Elle distingue dans sa vie sexuelle le sexe-amour du cul récréatif.

Enregistrements : janvier 17 - Entretien & montage : Clément Baudet - Voix beatbox : Lexie T - Réalisation & musique : Arnaud Forest - Illustration : Agathe Bruguière / Kiblind]]>