VOS DROITS

Informations officielles

 

« Prix du langage clair dans les services-publics » : mention spéciale pour Service-public.fr

Crédits : © Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique

Dans le cadre de la remise du prix « Soyons clairs » 2017 qui récompense les initiatives en faveur de l'amélioration de la qualité des écrits de l'information administrative dans les services publics, Service-public.fr a obtenu la mention spéciale du « prix du langage clair dans les services-publics » suite à la refonte du site en 2016.

Les lauréats « Soyons clairs » 2017 sont :

  • Grand prix : la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), pour la refonte de l'espace personnalisé Mon compte sur caf.fr ;
  • Prix de l'innovation : la Délégation à la sécurité routière (DSR), pour les nouveaux courriers de retrait ou de restitution de point sur le permis de conduire.

Outre Service-public.fr, c'est la Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique qui a obtenu une autre mention spéciale de la part du jury.

  À savoir :

« Soyons clairs » est un projet porté à la fois par le Conseil d'orientation de l'édition publique et de l'information administrative (Coepia), le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP) et le Défenseur des droits. Les prix décernés distinguent des projets notamment pour la qualité de leur écrit mais aussi pour la personnalisation, l'innovation et l'impact positif sur la relation avec les usagers de l'administration.

Let's block ads! (Why?)

+ d'infos

 

Lycéens de Terminale : ce qui va changer pour l'inscription dans le supérieur en 2018

Crédits : © Cigdem - Fotolia.com

Fin d'APB remplacée par la plateforme « Parcoursup », accompagnement des élèves de Terminale, fin du tirage au sort pour l'accès à certaines filières, rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale... À la suite du « plan Étudiants » du 30 octobre 2017, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a présenté au Conseil des ministres du mercredi 22 novembre 2017 le projet de loi relatif à l'orientation et à la réussite des étudiants.

Pour l'année 2017-2018, le nouveau calendrier d'orientation des lycéens de Terminale va s'articuler autour de 4 phases principales :

  • phase d'information (novembre-décembre 2017) avec mise en place d'une 1ère semaine de l'orientation et examen par le conseil de classe des intentions d'orientation des élèves ;
  • phase des vœux (janvier-mars 2018) avec notamment participation à la 2e semaine de l'orientation, ouverture de la nouvelle plateforme d'affectation dans l'enseignement supérieur, saisie des vœux (10 au maximum, non hiérarchisés), examen par le conseil de classe, avis du chef d'établissement ;
  • phase de réception et d'acceptation des propositions (mai-septembre 2018) ;
  • phase complémentaire pour les candidats n'ayant obtenu aucun de leurs vœux (juillet-septembre 2018).

Par ailleurs, tout au long de cette année, les élèves en classe de Terminale seront suivis par deux professeurs principaux qui les accompagneront dans la construction de leur projet d'étude.

  À noter :

Afin de lutter contre l'échec en licence, le premier cycle universitaire sera modulable (+ ou - 3 ans) avec notamment une éventuelle remise à niveau à l'entrée à l'université avec des modules de méthodologie et des enseignements de consolidation.

Un semestre ou une année de césure pourront également être ouverts à chaque étudiant pendant la licence.

  À savoir :

C'est dans le cadre de la présentation de ce « plan Étudiants » qu'a également été annoncé pour la rentrée universitaire 2018 le rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale. À la rentrée 2019, cette réforme s'appliquera aussi à l'ensemble des autres étudiants. Les étudiants n'auront donc plus à payer la cotisation pour la sécurité sociale étudiante qui s'élève cette année à 217 €.

Let's block ads! (Why?)

+ d'infos

 

Mal de dos : les réponses de l'Assurance maladie pour faciliter la guérison

Crédits : © BillionPhotos.com - Fotolia.com

Homme souffrant de mal de dos

Mal de dos, lumbago, tour de rein... 84 % de la population générale a, au moins une fois dans sa vie, une douleur au niveau de la colonne vertébrale. Partant de ce constat sur le mal de dos qui est lié à une cause mécanique (problème musculaire ou ligamentaire par exemple), l'Assurance maladie lance une nouvelle campagne d'information afin d'encourager le maintien ou le retour à une activité physique dès le début des douleurs pour faciliter la guérison.

Pour en savoir plus, l'Assurance maladie propose sur son site de nombreux contenus pédagogiques sur :

  • les causes, les symptômes et les facteurs favorisant la lombalgie aiguë (âge, manque d'activité, sédentarité, contraintes physiques liées à une activité professionnelle...) ;
  • le fonctionnement du dos (force du dos, mobilité dorsale) ;
  • les traitements préconisés (l'activité physique permet de faire bouger le dos en étirant et en renforçant les muscles, en mobilisant les articulations tout en empêchant certaines parties de se bloquer).

L'Assurance maladie donne également la possibilité de retrouver sur smartphone son application gratuite « Activ'Dos » qui permet à la fois :

  • de mieux connaître son dos et la lombalgie ;
  • de découvrir avec un coach des exercices de relaxation, d'étirement et de musculation à faire au travail ou à la maison tout en vous indiquant les bons gestes à suivre quand il s'agit de porter un sac, faire le ménage ou encore se tenir debout.

Let's block ads! (Why?)

+ d'infos