04 76 50 38 38
LE POSTILLON

Le numéro 46 Eté 2018 est sorti. N'allez surtout pas visiter le site !

LE POSTILLON 

Archives


Nongirac 2020

En mai, on va fêter un gros cinquantenaire : la fin de la carrière de journaliste d'Alain Carignon. Connu par la suite pour une brillante carrière dans la corruption municipale, le jeune Carignon, 19 ans en 1968, écrivait pour l'Essor de l'Isère, un hebdomadaire catholique. C'est même lui qui « couvrait » les manifestations de mai 1968, tout en étant par ailleurs responsable de l'Union des jeunes pour le progrès, les jeunes gaullistes. Si certaines articles étaient marqués de son vrai patronyme, d'autres (...)

- Avril 2018 LIRE

 

Colas-Roy : le menteur qui récidive

Les lecteurs du Postillon s'en souviennent : Jean-Charles Colas-Roy est un fieffé menteur

- Avril 2018 LIRE

 

Silence imposé suite à un incident à la Villeneuve

Sabrine habite à la Villeneuve et a un fils scolarisé en CE1/CE2 dans l'école des Trembles. École où il y a eu, le 26 janvier dernier un « incident loin d'être anodin ».

- Avril 2018 LIRE

 

Un campus policé ?

À quand l'ouverture d'un master en maintien de l'ordre ? Ces derniers temps, on voit de plus en plus les flics sur le campus, par exemple pour protéger les conseils d'administration de l'université Grenoble-Alpes (UGA).

- Avril 2018 LIRE

 

Villard-Bonnot, terre maudite ?

Triple peine à Villard-Bonnot. Nos lecteurs se souviennent que certains habitants de ce village du Grésivaudan doivent déjà subir les nuisances de Terralys.

- Avril 2018 LIRE

 

La connerie du XXIème siècle

C'est un des nombreux points communs entre les piollistes et les macronistes, et tous ceux qui n'ont que le mot « progrès » à la bouche : croire qu'il y a un sens de l'Histoire et qu'on avancerait forcément vers quelque chose de mieux. Alors pour vanter leur réalisation, tous disent souvent que c'est « du XXIème siècle », et puis pour critiquer leurs adversaires, ils répètent souvent que leurs arguments sont « du XXème siècle ».

- Avril 2018 LIRE

 

Balance ton (directeur de) daubé

Ça doit être un oubli. Mais c'est embêtant quand même : les lecteurs du Dauphiné Libéré n'ont pas pu lire une information pourtant très intéressante. Ne voyons pas le mal partout : l'erreur est humaine.

- Avril 2018 LIRE

 

BD. Particules : plus fines, tu meurs

Dans Le Daubé (14/04/2018), Luc Federzoni, le directeur de Great (Grenoble alps together) nous explique : « un territoire génère énormément de données (GPS, smartphones,...) qui aujourd'hui sont éparpillées et perdues. ...] Il faut massifier le nombre de capteurs pour avoir des données très fines. Alors on créera une application pour permettre, par exemple, à une maman avec sa poussette de se rendre au parc en prenant le chemin le moins pollué, rue par rue. »

- Eté 2018 LIRE

 

Les forestiers ont la gueule de bois

Même dans les bois, il y a des manifs. Pourquoi donc ?

- Eté 2018 LIRE

 

L'autre grève de la gare

Qui a dit que les grèves ne servaient plus à rien ? Au niveau national, tous les mouvements de protestation échouent ces dernières années sans pour autant entraîner de changement de stratégie de la part des directions syndicales. Mais à un niveau local, un seul jour de grève peut parfois suffire à arracher quelques petites victoires. Le 7 juin les salariés de la Pyrénéenne de nettoyage, entreprise en charge du nettoyage de la gare de Grenoble, ont arrêté de travailler. Ce qui a fait déplacer le grand patron depuis Perpignan et a abouti à quelques avancées.

- Eté 2018 LIRE