04 76 50 38 38
Au fil du web grenoblois
Flux lepartisan.info
APPEL ISEROIS « CULTURE MOBILISEE ET SOLIDAIRE » - Mai 2018

APPEL ISEROIS « CULTURE MOBILISEE ET SOLIDAIRE »

Nous, artistes, professionnels de la culture et du spectacle, techniciens ou administratifs, agents de la fonction publique travaillant au service d’activités culturelles, associations, bénévoles, usagers, citoyens, militants culturels et de l’éducation populaire, amateurs, créateurs, journalistes, enseignants, spectateurs...

Déclarons:

1

Nous dénonçons vivement la stigmatisation et la répression des mouvements sociaux actuels qui résistent aux contre-réformes libérales du gouvernement. Non, ces mouvements tels que les cheminots en grève, les étudiants, les agents des impôts, les professionnels de la justice, les personnels de Carrefour etc ne sont ni « archaïques » ni « conservateurs » ni « immobiles » ni « anti démocratiques », ils défendent nos services publics, « la richesse des pauves », notre bien commun et une société tournée vers l’humain. Nous sommes solidaires de leur combat qui est le nôtre, celui de l’égalité et de la justice pour tousTes.
Leur possible défaite serait aussi la nôtre et accélèrerait la déferlante des mesures de privatisation et de régression sociale. Alors dès à présent, ensemble résistons!

2

Le champ de la culture, des arts, de l’éducation populaire n’est pas épargné par la politique libérale du gouvernement Philippe/Nyssen/Macron. La mise en place du programme AP 2022 (Action Publique 2022) par le gouvernement va directement impacter nos activités déjà affaiblies et précarisées par les baisses générales des subventions publiques. AP 2022 c’est encore 40 milliards d’ économies et 120 000 postes de fonctionnaires qui vont être supprimés. Dans le champs culturel c’est encore moins de moyens pour toutes les structures publiques ou associatives, et aussi moins de moyens pour les programmations culturelles, les projets, les festivals, les bibliothèques de proximité... C’est toujours plus de suppression d’emplois souvent précaires. Ce sont des fusions imposées entre institutions culturelles, la mise en place de guichets uniques qui sélectionneront encore plus, réduiront les moyens, uniformiseront les créations. C’est une attaque contre la liberté des journalistes, contre l’audiovisuel public, les archives publiques, la formation professionnelle et dans la suite des réformes du code du travail et de l’ assurance chômage, une remise en cause de l’intermittence et de tous les statuts.

3

Nous ne supportons plus l’usage systématique et démesuré des CRS contre tous ceux et celles qui s’opposent à la
politique du gouvernement. Lycéens, militants et paysans de Notre Dame des Landes, étudiants, militants et citoyens solidaires des exilés et migrants. Un gouvernement qui relaxe des militants d’extrême droite ayant refoulé
des migrants à la frontière et met en prison trois militants solidaires.
Nous ne supportons plus la propagande permanente des médias dominants tous pilotés par le pouvoir ou aux
mains d’industriels et de financiers, qui dénigre et insulte le mouvement social.

4

Avec l’arrivée d’ AP 2022 et des contre-réformes néolibérales, tout le monde est impacté. Les résistances ou tentatives d’adaptation individuelle risquent d’être vaines. Beaucoup d’acteurs qui défendent une vision de la culture plurielle, au service de tousTes, sur tous les territoires, diverse, critique, ... risquent de disparaître. Le sponsoring et le mécénat d’entreprise pour compenser les baisses de moyens publics sont un leurre et un danger pour la création et la démocratie. Pas de culture sans moyens publics et sans services publics!
Exigeons le retrait de AP 2022, des réformes ferroviaire, Vidal, Immigration.
Ce mois de mai doit être le démarrage de notre engagement de tousTes et de chacunE.
Solidarisons nous, prenons des initiatives. Agissons avec les autres salariés.
Le temps de la résignation est terminé, le temps de la mobilisation et de la contre offensive est venu.

Premiers signataires :

Alexandrine Aizac, chanteuse/ guitariste
Odile Bailloud, enseignante
Claude Belmudes : professionnel du spectacle, SAMDaS-CGT
Anne Bonora, costumière Factrice de masques
Jean-Robert Boulland, militant associatif
Régis Bourgoint, anim'acteur culturel, adhérent Précaires Solidaires
Marion Bordessoulle, Comédienne, SFA-CGT (spectacle)...

Mai 68 : Quel héritage ? Quelle actualité ?

Conférence-débat Samedi 19 Mai 2018

de 14 h à 18 h à la Maison des Associations - Grenoble

avec :

Denis SIEFFERT - Directeur de la revue POLITIS

Anne DALMASSO - historienne

Franck GAUDICHAUD - politologue

Karel COSTAL - militant tchèque

Pierre SACCOMAN - militant grenoblois

Cette initiative est organisée avec le soutien de : FI Lanceurs de Tuiles, Les Amis du Monde Diplo, NPA38, PCF38, PG38, Step ADAEP...

Voir le programme détaillé : http://lepartisan.info/download/versoConf-1968.pdf

Center Parcs Roybon : l'enveloppe de la Région remise en cause

4 mai 2018 à 12:39 par Antoine Sillières

Saisi par l'opposition RCES à Laurent Wauquiez, le rapporteur public du tribunal administratif de Lyon a demandé l'annulation de la délibération du conseil régional sur la subvention de 4,7 millions d'euros accordée au projet contesté du Center Parcs de Roybon.

"On attend le délibéré qui pourrait annuler le budget 2016 de la Région !"

Jean-Charles Kohlhaas, porte-parole du groupe.

Exigeons l’extension et la gratuité des transports publics !

Collectif pour la gratuité des transports publics dans l'agglomération grenobloise

Face au désastre environnemental qui perdure et s’aggrave, des mesures énergiques doivent être prises en vue de développer les transports publics et rendre leur usage attractif. Nous réaffirmons que la gratuité constitue une avancée écologique, sanitaire et sociale !

Rassemblement vendredi 6 avril 2018 à partir de 17 h 30 à l’occasion de l'assemblée plénière de la Métro, 3, rue Malakoff (le Forum), Grenoble.

Non à la démolition au 10-20 Galerie de l'Arlequin : signez la pétition !

(...) Cette démolition c'est:

Contre la volonté des locataires qui refusent de quitter leurs logements à bas loyer, de bonne qualité et en bon état.

Le départ imposé aux locataires du quartier, vers des logements plus chers, ou plus loin vers la périphérie.

La perte d'au moins 80, peut-être 190 logements HLM à très bas loyers (rappel: Grenoble est en deçà des 25% de logements sociaux imposés par la loi)

Un non-sens économique: une réhabilitation (promise depuis des lustres aux locataires) coûterait moins cher qu'une démolition.

Un bon coup financier pour le bailleur SCIC Habitat (filiale SNI/Caisse des dépôts), qui va se débarrasser gratuitement de locataires pauvres pour construire - en étant subventionné, des logements sociaux à loyers élevés.

Une farce démocratique: la concertation n'a jamais permis aux habitants de la Villeneuve de se positionner pour ou contre la démolition du 20 galerie de l'Arlequin.

Soutenir le comité des résidents du 10-20 galerie de l'Arlequin,affiliés au DAL, est une nécessité car leur combat est long et difficile (pression du bailleur, des élus, dégradation progressive, arrêt de l'entretien quotidien, expulsions illégales,etc.). Cette pétition est un outil pour mobiliser et faire entendre leur voix, mais aussi celle de tout.es celles et ceux qui refusent de voir d'autres logements sociaux garants d'un loyer abordable disparaitre dans une ville où les prix flambent.
Le collectif des résidents du 10-20 galerie de l'Arlequin et le collectif contre les démolitions imposées à la Villeneuve ont choisi de participer au dispositif municipal grenoblois de pétition pour se faire entendre auprès de la mairie concernant le projet de démolition du 20 Galerie de l'Arlequin.

Il faut obtenir 2000 signatures de résidents grenoblois de plus de 16 ans afin d'obtenir un débat contradictoire au conseil municipal de Grenoble. SIGNEZ LA PETITION OFFICIELLE EN LIGNE SUR GRENOBLE.FR

« Repenser la question palestinienne, les nouvelles perspectives du droit international »

Conférence de Virginia TILLEY jeudi 15 mars 2018 à 12h15

Domaine Universitaire de Grenoble ; Amphi G du Centre de Langues Vivantes
Tram B arrêt Bibliothèques Universitaires. Suivre la ligne de tram direction Gières sur 200m, bâtiment à droite.

Virginia Tilley est professeure de science politique à la Southern Illinois University-Carbondale (Etats-Unis), De 2006 à 2011, Virginia TILLEY a été chercheure au Conseil de recherche en sciences humaines d’Afrique du Sud, et où elle a dirigé le projet “Moyen-Orient”, qui a mené une étude de deux ans sur l’apartheid dans les territoires palestiniens occupés.

Scientifique de réputation internationale, elle a rédigé en 2017 avec Richard Falk un rapport pour l'ONU intitulé “Les pratiques israéliennes à l’égard du peuple palestinien et la question de l’Apartheid” (Israeli Practices towards the Palestinian People and the Question of Apartheid) préparé pour la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) des Nations Unies.

Ce rapport a été censuré quasi immédiatement sous les pressions d'Israël et des États Unis. Comme son titre l'indique, ce rapport conclut que la situation actuelle en Palestine correspond à la définition légale d'apartheid selon le droit international.

Virginia TILLEY dira comment elle a élaboré ce rapport à la demande de l'ONU, et comment il a été censuré. Elle présentera les conclusions de son rapport sur l'apartheid israélien et parlera des avantages et des limites d'une approche légale de la lutte palestinienne.

2018 marque les 70 ans de résistance à la Nakba (catastrophe en arabe, massacre et expulsion des Palestiniens de leur terre en 1948), 70 ans de résistance au nettoyage ethnique, aux massacres et à la dépossession des terres palestiniennes par l’Etat colonial israélien et ses complices.

Organisation : Union des étudiants communistes de Grenoble
http://WWW.FACEBOOK.COM/UEC.GRENOBLE/

GREVE et MANIFESTATION le 22 mars à Grenoble

Intersyndicale de l' Isère

Jeudi 22 Mars 2018 à Grenoble comme partout ailleurs dans le pays, nous serons en grève et dans la rue pour les missions publiques, l’emploi, le pouvoir d’achat !
L'intersyndicale iséroise appelle à une grande manifestation unitaire, RDV dès 10 heures devant la Gare de Grenoble, arrivée devant la Préfecture.
Agents, usagers, ensemble on va gagner !
Agents, défendons nos statuts et nos métiers face aux dégradations constantes des moyens et à la casse progressive de nos missions !
Usagers, défendons un service public de qualité, accessible à toutes et tous, refusons d'être transformé en clients et en vaches à lait par ceux qui veulent privatiser !
Agent.e.s et usagers, ensemble nous portons la revendication d'un service public de qualité qui échappe à la loi du fric et que nous protégerons par nos lutte des attaques de l'axe Macron-MEDEF.
L’événement sera actualisé avec les informations de l'intersyndicale.

!! à relayer jusqu'au 22 mars !!

Pour les utilisateurs de réseaux sociaux, appel à partager / inviter vos contact pour contribuer à diffuser l'information (bien que cela ne remplace en rien le travail de terrain) :

Evènement Facebook

Les Conseils citoyens indépendants sont désertés ? Le Cluq propose de les supprimer

Place Gre'net - 13 février 2018

Faut-il supprimer les conseils citoyens indépendants (CCI), initiés par la majorité d’Eric Piolle, au motif qu’ils vivotent pour certains ? La question mérite sérieusement d’être posée d’après le Comité de liaison des unions de quartier (Cluq). Mais un comité élu pour redonner un coup de fouet au fonctionnement des CCI ne l’entend pas de cette oreille. Et compte bien remettre sur les rails cet outil de démocratie locale pour le renouvellement des effectifs, en juin prochain.

Depuis la forêt occupée de Roybon


Aujourd’hui on se réjouit, on danse, on se serre dans les bras et on fait tourner la nouvelle : le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est abandonné. Ainsi c’est donc possible de bloquer ces foutus « grands projets » ! Et contrairement à ce que dit Retaillleau (sénateur de Vendée et conseiller régional des Pays de la Loire), ce ne sont pas « les zadistes qui ont gagné », ce sont les paysan.nes, les habitant.es, celles et ceux qui se battent depuis plus de quarante ans contre cette absurdité. Ce sont aussi celles et ceux qui, poussé.es par leur révolte, sont allé.es s’installer là-bas et se sont fait paysan.nes à leur tour, habitant.es, gardien.nes. Ce sont ces liens, cette solidarité et cette force dont nous nous réjouissons aujourd’hui.

Le gouvernement a annoncé, en même temps que le retrait de l’aéroport, que « les squatteurs devront partir d’ici le printemps prochain ». Quelle illusion de croire qu’il sera possible d’arracher ces liens, ces vies construites à Notre-Dame depuis plusieurs années et ancrées aussi profondément dans le sol !

Face à ceux qui prétendent décider de nos vies, nous résisterons, comme toujours. Nous serons à Notre-Dame pour défendre la ZAD, nous serons dans les villes pour crier notre colère, nous serons à Bure, à l’Amassade, à Roybon, partout où il faudra lutter. Ce « nous », ce ne sont pas les « mercenaires des luttes » que dépeignent les médias, ce sont tous ces humains qui ont encore un peu de bon sens. Tou.tes celles et ceux qui sentent qu’il y a un truc qui cloche dans ces projets d’aménagement pharaoniques et polluants, qui brisent nos liens aux autres et au monde.

Nous répétons que l’abandon de l’aéroport ne sera pas l’occasion d’expulser d’autres lieux occupés. Si des négociations sont mises en place à Notre-Dame pour conserver les terres, nous accordons notre confiance à TOU.TES celles et ceux qui y habitent, et nous serons à l’affût de toute tentative de scission ou de traitements inégaux. Nous comprenons le besoin de pérenniser certains espaces, autant que nous comprenons le refus du « retour à l’état de droit » (Puisque l’état central cherche à nous aménager et que son droit n’est pas juste).

Nous rappelons aussi que la construction d’une poubelle nucléaire, d’un méga-centre commercial (Gonnesse) ou d’une LGV (Lyon-Turin) ne sont pas négociables. Ce sera non, toujours non. Partout en fRance des gens se battent, occupent, bloquent des projets absurdes. De ces refus naissent des mondes nouveaux. On bâtit, on cultive, on organise nos vies ensemble. Nous avons cessé de croire que « la croissance va reprendre et le chômage baisser », que « demain ça ira mieux »… Nos vies sont belles MAINTENANT. Nous ne sommes pas dans le refus de tout, bien au contraire : nous défendons un certain rapport aux autres, à la terre et au monde. Nous ne voulons ni « exploiter » ni « aménager », nous voulons « faire avec ». Cela bouleverse tout, de notre intimité jusqu’à notre organisation politique, et c’est pour cela que nous dérangeons.

Ici à Roybon nous étions venu empêcher la construction d’une usine à touristes et la destruction de ce milieu forestier, dénoncer les magouilles de Pierre et Vacances et leurs fausses promesses. Comme à Notre-Dame nous nous sommes installé.es et avons tissé des liens. Et après l’abandon du projet de Center Parcs, nous ne savons pas encore comment, mais nous resterons. Pour continuer à bâtir des vies autres, et pour que cette lutte ne soit pas effacée par l’histoire officielle.

Ceci est un cri de victoire.
Ceci est une invitation à se retrouver à Roybon, à Notre-Dame ou ailleurs.
Ceci est un encouragement à résister, à bâtir, à vivre.

Assemblée de lutte contre Center Parcs, mercredi 17 janvier 2018

Ecologique et solidaire, un frigo à destination des plus démunis installé à Grenoble

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes - 01.02.2018

Le frigo permet aux habitants d'y déposer leur trop-plein de nourriture et aux personnes dans le besoin de s'y servir. Il est installé depuis le mois de décembre 2017.

Au sein de France 3 Région, la question explosive du traitement journalistique de Laurent Wauquiez

Rue89Lyon - Article mis à jour

Au sein de la rédaction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, le traitement journalistique du président de Région Laurent Wauquiez attise des tensions déjà vives.
Une motion de défiance a été votée par 46 journalistes, visant leur rédacteur en chef et le directeur de l’antenne régionale.

L'anti-guide du Routard de Lyon - spécial Mai 68

Rue89Lyon

Rue89Lyon s’est lancé dans l’exploration d’une autre face de Lyon. Nous vous convions à emprunter les chemins qui ne figurent pas dans le Routard ou pour lesquels les guides touristiques ne font que de pauvres mentions. Pour les 50 ans de Mai 68, nous faisons découvrir les lieux qui ont fait le mouvement lyonnais.

SDF, migrants… La com' “poudre aux yeux” de la Ville de Grenoble irrite squatteurs et associations

Place Gre'net - 15.01.2018

La Ville de Grenoble a signé en novembre dernier deux conventions d’occupation temporaire avec des SDF pour les reloger dans des maisons vides préemptées par la mairie et vouées à une démolition ultérieure. Une expérimentation sur laquelle elle a largement communiqué dans les médias locaux et nationaux. Beaucoup de squatteurs et associations de soutien aux mal-logés et aux migrants y voient surtout une opération de communication « opportuniste ».

Starting Block :: la scène électro grenobloise

Campus Grenoble 90.8

22.12.2017
Cette semaine, Starting Block se concentre sur l’actu de la scène électro grenobloise, en compagnie de trois guides de choix : Nicolas Murer, boss du label Stochastic Releases et artiste aux univers musicaux multiples et contrastés, Denis Morin, dj et producteur sensible et hyperactif avide de transmettre son art, et Emilie Angénieux, coordinatrice de l’association Hadra, notamment renommée pour l’organisation d’événements dédiés à la trance dans la région.

L’humanité de demain se construit par l’accueil des migrants aujourd’hui

Centre Inter-Peuple - 18.12.2017

Le CIIP est signataire de cette tribune publiée à l’occasion du 18 décembre, journée internationale des migrants.

Communiqué du DAL - 38 lundi 4 décembre 2017

Réquisition des locaux de l’Université pour le logement de touTEs

Aujourd’hui lundi 4 décembre, l’amphithéâtre G du bâtiment CLV de l’Université a été réquisitionné : le but est d'interpeller les pouvoirs publics sur le non-respect des procédures d'hébergement. C’est plus de 2 000 personnes sur l’agglomération grenobloise qui sont actuellement privées d’un toit alors que 10 000 logements sont vides.
Les associations, syndicats, migrantEs en appellent au respect de la loi.
Alors que les températures descendent sous la barre des -5°C il est impossible de laisser des individus dehors !
A l'échelle nationale, plusieurs villes voient également apparaître des mouvements de solidarité avec occupation par exemple : Lille, Clermont-Ferrand ou encore Lyon.
Nous rappelons les obligations de l’Etat en matière d'hébergement, réglementé par le code de l’action sociale et des familles, notamment en période hivernale.
Les revendications sont claires :

Le relogement immédiat de manière pérenne de toutes les personnes occupant ces locaux universitaires.
Les pouvoirs publics doivent appliquer leur devoir : application des lois de réquisition de tous les logements vides pour leur mise à disposition aux personnes sans logements.
Les municipalités, l’université et la métro doivent se positionner en soutien à cette action.
Nous appelons la direction de l’Université Grenoble Alpes à démontrer sa solidarité en refusant de faire usage de la force et ne mettant en place aucune expulsion.
Le Crous doit également garantir le respect de la trêve hivernale pour les étudiantEs en résidence universitaire.

Contacts presse : 06 41 30 55 18 (DAL), assembleelogement@riseup.fr

À la MC2, Julia Roberts déclare la guerre aux riches dans Blockbuster

Place Gre'net

Sur fond d’évasion fiscale, sujet éminemment actuel, le film-spectacle Blockbuster raconte la fronde du peuple contre la classe dirigeante. Une fable politique servie par un casting ultra bankable : Julia Roberts, Brad Pitt, Michael Douglas… Seront-ils présents à la MC2, qui accueille le film du 5 au 9 décembre ? Baptiste Isaia, du collectif Mensuel, qui signe le film, nous répond.

Menaces des maires avec écharpes et fusils : CAP Loup rappelle les lois et condamnations

cap-loup.fr

14 novembre 2017
Le Parc Naturel Régional du Vercors est-il encore un Parc naturel ? Il a signé en septembre dernier une motion très anti-loup. CAP Loup écrit à cet organisme public pour lui rappeler ses obligations en matière de protection de la nature.

Collège de la Villeneuve : comment rebondir après l'incendie ?

Politis

Benoît Delaby

Parent délégué à Lucie Aubrac à Grenoble, Benoît Delaby revient sur la destruction par les flammes de l'établissement. Il dit le désarroi et la volonté de comprendre, mais aussi le projet de maintenir la rentrée ainsi qu'une telle institution dans ce quartier

Le groupe écologiste et le groupe PCF demandent l’avis de décès de l’A51

Le DL- 20.10.2017

C’est la première fois que cela arrive au Département de l’Isère. Les deux groupes d’opposition “Rassemblement des citoyens, solidarité et écologie” et “Communistes, gauche unie et solidaire” se sont regroupés pour porter une revendication d’une seule voix. Avec l’appui du nouveau sénateur Guillaume Gontard.

[Documentaire] Guerre fantôme : la vente d'Alstom à General Electric

Documentaire réalisé par David GENDREAU et Alexandre LERAÎTRE (52’) – 2017. Une coproduction LCP-Assemblée nationale / Along

Révision des astreintes : les agents municipaux de Grenoble en grève les 13 et 16 octobre

Place Gre'net

Les agents municipaux de Grenoble déposent deux préavis de grève pour les 13 et 16 octobre, en signe de protestation contre la refonte à venir du traitement de leurs astreintes.

Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques demande l'annulation du Trophée de la concertation remis à Grenoble

Place Gre'net

« Depuis quand les pyromanes sont-ils récompensés par les pompiers ? », s’interroge le collectif Touchez pas à nos bibliothèques, qui conteste la remise d’un "Trophée de la participation et de la concertation 2017" à la ville de Grenoble, lundi 2 octobre. Et a adressé une lettre ouverte au vitriol au jury des Trophées en question.

[vidéo]Les bibliothécaires procèdent aux obsèques de la démocratie participative

JK Production

A l'occasion du Conseil Municipal de Grenoble du 25 septembre 2017

Grenoble Beer Week - Une Petite Mousse

21/22/23 septembre : 3 jours dédiés à la bière artisanale à Grenoble :D

Des cercueils dans ton conseil

Indymedia Grenoble

Le collectif « Touchez pas à nos bibliothèques » et les bibliothécaires de Grenoble en lutte ont la tristesse de vous faire part du décès des bibliothèques en quartier populaire et de la démocratie participative, survenu le 10 juillet 2017.
La cérémonie sera célébrée le 25 septembre à 17h30 sur le parvis de la mairie de Grenoble.

L’inhumation aura lieu dans la fausse commune de Grenoble. Le présent avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

Pour rappel, les bibliothécaires sont en lutte depuis juin 2016 contre la fermeture de 3 bibliothèques en quartier populaire et contre le plan d’austérité mené par la municipalité de Grenoble. Malgré leur mobilisation et celle des habitant-es, la mairie reste sourde à leur revendications et refuse la votation citoyenne sur les bibliothèques.

Venez vous rassembler devant l’hôtel de ville de Grenoble, pour redire haut et fort notre refus de voir la ville sacrifier le service public grenoblois et abandonner les quartiers populaires !

l'Association Roms Action met la clef sous la porte

Roms Action

...du fait de la baisse des subventions publiques."Toutes les collectivités sont à l'origine de cette baisse" précise l'association dans son communiqué, "notamment la Métro et principalement le Département de l'Isère qui a réduit sa subvention de 75.000€ à 25.000€ en deux ans".

Tatouage : le synchrotron de Grenoble prouve que les nanoparticules des encres s'infiltrent partout

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Dans une étude publiée ce 12 septembre 2017 dans la revue Scientific Reports, des chercheurs grenoblois et allemands prouvent que les composants des encres de tatouage ​​se déplacent à l’intérieur du corps. Sous forme de nanoparticules, ils atteignent les ganglions lymphatiques où ils se déposent durablement. Deux lignes de lumière du synchrotron européen de Grenoble (ESRF) ont été utilisées pour cette découverte qui réactualise la question des risques toxicologiques encourus par les personnes tatouées.

Grenoble Anti-Linky : un particulier dénonce le harcèlement d'un sous-traitant d' Enedis

Grenoble-anti-linky

Thierry habite Montbonnot (Isère). Depuis quelques mois, sa vie est un enfer. Le sous-traitant d'Enedis, "Solutions 30", le harcèle quotidiennement sur sa ligne fixe et son portable. Il va porter plainte.

Center parcs : sommé de transmettre ses échanges avec Pierre & Vacances, l'ONF fait appel

Place Gre'net

L’Office national des forêts avait quatre mois pour communiquer à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) ses échanges avec le groupe Pierre & Vacances sur les mesures compensatoires à mettre en œuvre “en échange” de la construction
d’un Center parcs dans la forêt des Chambarans, en Isère. La Frapna devra peut-être encore patienter…

Lettre ouverte aux élu-e-s de Grenoble-Alpes Métropole

Collectif La Patate Chaude – Grenoble

Ce texte étayé met en accusation la politique (aussi vaine qu' obstinée) de harcèlement et d'expulsion des demandeurs d'asile menée par des élus qui arborent différentes étiquettes "humanistes et de gauche ". Un document accablant.

Le maire de Grenoble enterre la votation citoyenne.

par Paul Bron, conseiller municipal (opposition de gauche)

Un nouveau référendum citoyen à Grenoble sur les bibliothèques à l'automne

France Bleu Isère

Il y aura un référendum citoyen sur les bibliothèques cet automne à Grenoble. Le collectif des Bibliothèques le réclame après l'échec des négociations avec la Ville. Il vient de le signifier au maire de Grenoble, Eric Piolle, et à son conseil municipal ce vendredi matin. (07/07/2017)

La BBC imagine, dans une fiction, la ville de Grenoble aux mains du Front National

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

La radio britannique BBC produit une série de fiction imaginant la ville de Grenoble aux mains du Front National. La capitale des Alpes est présentée comme une ville "prospère", "libérale", "berceau de la résistance". La série décrit l'ascension puis la chute d'un maire d'extrême droite.

La ligne sncf Grenoble-Gap menacée ?

France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

D'après un collectif d'associations, le Conseil Départemental de l'Isère s'apprête à abandonner la ligne SNCF Grenoble-Gap, au profit d'un transfert par autocar. Les défenseurs du rail demandent le maintien de cette ligne ferroviaire, qui transporte de nombreux voyageurs depuis 1878.

Gâchis

Le Crieur de la Villeneuve – Journal participatif de la Villeneuve de Grenoble

Le collège Lucie Aubrac a été incendié dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 juin 2017. Une pétition réclame le maintien du collège « au sein du quartier ».

Présidentielle : la réaction en vidéo d'Eric Piolle

Le DL
Après avoir choisi Jean-Luc Mélenchon au premier tour, le maire de Grenoble Éric Piolle appelle à faire barrage à Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron.

Biennale des villes en transition de Grenoble : une transition ? Certes, mais avec qui et vers quoi ?

[Solidaires Isère]

Une critique étayée, fruit de la réflexion collective de l' Union Locale Solidaires Isère.

Rapprochement Jadot-Hamon : en Isère, les responsables EELV satisfaits

France Bleu Isère
Les militants d'Europe Écologie Les Verts ont voté électroniquement, et ils ont choisi le rapprochement entre leur candidat, Yannick Jadot, et Benoit Hamon, à 80%. Dans la région grenobloise, un des territoires phares pour EELV, les réactions sont globalement positives.

Vélos électriques à Grenoble : des élus écolos ont-ils tenté de truquer un marché public ?

21 février 2017 Par Mathilde Régis - Le Lanceur
Des élus de la Métropole et de la ville de Grenoble ont-ils favorisé un entrepreneur afin qu’il obtienne un marché public ? Si ce marché n’a finalement jamais vu le jour, le parquet de Grenoble se penche de nouveau sur l’affaire après avoir classé le dossier “sans suite”.